News - News - Prise de position relative aux soins palliatifs

20.08.2020

Prise de position relative aux soins palliatifs

CURAVIVA Suisse demande que le financement des prestations supplémentaires destinées aux personnes en fin de vie et exigées par la Confédération et les cantons soit garanti.

Dans le cadre de la Stratégie nationale en matière de soins palliatifs (2010-2015) et de la plate-forme Soins palliatifs (2017-), la Confédération et les cantons ont défini une approche globale des soins palliatifs ainsi que les prestations supplémentaires nécessaires : les services de soins palliatifs acceptent la finitude de l’être humain, mais se donnent pour objectif de faire en sorte que chaque personne malade jouisse, avec ses proches, de la meilleure qualité de vie possible pendant le temps qu’il lui reste avant son décès. Pour pouvoir répondre à cette exigence, ils doivent inclure dans les soins qu’ils prodiguent les traitements médicaux, les interventions thérapeutiques ainsi que l’accompagnement psychologique, social et spirituel.

Les prestations de soins palliatifs ne sont financées que de façon très lacunaire, de sorte que tous les documents de la Confédération et des cantons relatifs à la stratégie pointent depuis dix ans l’impérieuse nécessité de traiter cette question. La solution à ces gros problèmes de financement des prestations supplémentaires définies et exigées par la Confédération et les cantons se fait encore attendre : aujourd’hui, par exemple, les prestations de soins qui répondent également à des besoins psychosociaux ou spirituels sont aussi peu couvertes par la loi sur l’assurance-maladie que celles d’accompagnement et de prise en charge des proches ou les services mobiles de soins palliatifs. Après plus de dix ans, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États (CSSS-E) souhaite également enfin obtenir une réponse. Pour ce faire, elle a transmis à l’unanimité un postulat en 2018.

Dans une prise de position récemment publiée, CURAVIVA Suisse s’engage en faveur d’une approche globale des soins palliatifs et identifie les défis à relever pour les maisons de retraite et les établissements médico-sociaux. CURAVIVA Suisse reconnaît aussi les lacunes de financement existantes ainsi que les incitations négatives et demande que la Confédération et les cantons fournissent enfin une solution au financement des prestations supplémentaires définies et exigées par ces derniers.

 

retour