Infos spécialisées - Infos spécialisées - Ressources humaines et carrière - Charges

Box RH

Charges psychiques – Une prévention efficace

Le personnel soignant et socio-éducatif est soumis à d’importantes contraintes physiques et psychiques. Ces collaborateurs/trices sont exposés à un risque accru d’épuisement professionnel. Les causes principales en sont le travail en équipe, la pénurie de personnel ainsi que la pression croissante en termes de contraintes de temps et de qualité. Les conflits dans le service ou avec les clients, le surmenage ou le manque de stimulation et la concurrence sont aussi des sources de contraintes psychiques. Les homes et institutions peuvent prendre des mesures pour éviter, dans la mesure du possible, que leurs collaborateurs/trices ne souffrent de burnout. De plus, il convient de réagir rapidement lorsque, dans une équipe, une personne présente des symptômes de stress ou d’exténuation. Pour intervenir efficacement contre les contraintes psychiques, il faut agir à la fois au niveau des divers collaborateurs et collaboratrices et de l’organisation. Cette rubrique vous fournira des conseils utiles, notamment sur la manière d’optimiser les processus de travail et de mieux sensibiliser les salariés/es à leur santé.

Ces informations et recommandations sont régulièrement complétées et actualisées.

Gestion de la santé

Des collaborateurs en bonne santé - c'est l'affaire de la direction

Des collaborateurs en bonne santé et motivés sont les garants du succès d’une entreprise. Sans eux, impossible de maîtriser les défis de plus en plus importants que doivent affronter aujourd’hui les EMS et les institutions: manque de personnel qualifié, pression économique et course à la performance, personnel vieillissant, risque d’épuisement et de burnout pour le personnel. Chaque institution a grandement intérêt à contribuer à la santé de ses collaborateurs. Des collaborateurs en bonne santé et performants – tel est l’objectif de la gestion de la santé en entreprise (GSE). Mais il ne suffit pas pour cela de mettre à disposition des chaises ergonomiques ou de distribuer gratuitement de l’eau minérale. L’organisation Promotion Santé Suisse définit la gestion de la santé en entreprise comme «l’aménagement  des structures et processus de l’entreprise avec l’objectif d’optimiser systématiquement les conditions liées à la santé des collaborateurs et de contribuer ainsi au succès de l’entreprise». Introduction et informations supplémentaires

Mesures et offres

L’objectif principal de la gestion de la santé en entreprise est de tenir compte systématiquement de l’aspect santé dans les décisions, structures, processus et au niveau de la direction. Les entreprises peuvent agir de différentes manières :

  • Faire de la santé des collaborateurs un objectif stratégique 
  • Promouvoir la culture d’entreprise et l’esprit d‘équipe
  • Promouvoir la compatibilité entre vie professionnelle et vie privée
  • Pratiquer un mode de direction valorisant et centré sur les collaborateurs (ancrer les valeurs de la promotion de la santé dans les principes de direction)
  • Améliorer la reconnaissance précoce de changements négatifs et de surmenage  
  • Promouvoir systématiquement la participation des collaborateurs 
  • Favoriser en permanence la formation continue et le développement personnel
  • Profil d’intégration axé sur les ressources (PIR)

Promotion de la santé et prévention

Eviter l'épuisement émotionnel

Le quotidien dans les soins stationnaires de longue durée peut être source de contraintes, tant au niveau physique que psychologique : pression toujours plus forte des délais, charges lourdes à porter, comportements parfois difficiles des résidents. Ces dernières années, la formation des collaborateurs/trices - par exemple à l’ergomotricité, une science du mouvement – a permis aux entreprises de réduire les contraintes physiques chez leurs salariés. Des mesures supplémentaires sont toutefois nécessaires dans les institutions pour mieux prendre en charge les contraintes psychiques.

Une étude menée par B. Jull sur le thème du burnout et de l’adaptation aux contraintes dans les soins stationnaires de longue durée a révélé qu’un nombre inquiétant de personnes travaillant dans les soins de longue durée pour les personnes âgées présente des signes marqués d’épuisement émotionnel. C’est surtout le travail avec et pour des personnes âgées qui est perçu comme pénible. Aussi la pression émotionnelle est-elle souvent avancée comme un facteur déterminant lorsqu’une personne envisage de démissionner. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée à la demande de CURAVIVA Suisse en 2011.

Ce que les entreprises peuvent faire:

  • Promouvoir la culture d’entreprise et l’esprit d’équipe
  • Respecter et mettre en œuvre les principes et lignes directrices éthiques
  • Favoriser une culture du feedback et de l’erreur
  • Proposer de l’intervision et de la supervision
  • Réaliser régulièrement des entretiens et des études de cas ciblés
  • Organiser le planning de façon à permettre des activités de loisir régulières (au moins 1 fois par semaine)
  • Profil d’intégration axé sur les ressources (PIR)

Ce que les collaborateurs(trices) peuvent faire eux-mêmes:

  • Entretenir des relations sociales
  • Cultiver la détente dans leurs loisirs : sport, lecture, etc.

Cours / formations

HEVIVA propose des cours au sujet de l’épuisement professionnel (burnout) et de la gestion des émotions.

Liste des formations

 

Enquête sur la santé

Les collaborateurs du domaine des soins et de l'accompagnement sont exposés à des pressions particulières, qui vont du manque de temps et de la pénurie de personnel à des défis émotionnels et physiques sur le lieu de travail.

C’est ce qu’ont fait ressortir des sondages comme «Accidents et problèmes de santé liés au travail», effectué en 2013, ou l’étude SHURP 2013 réalisée auprès des EMS suisses. Les conséquences de ces pressions se font vraisemblablement sentir au sein de l’entreprise : le taux d’absentéisme est en hausse, l’institution ne parvient pas à garder son personnel. Mais comment les responsables peuvent-ils savoir où se situent effectivement les pressions ? Un sondage structuré auprès des collaborateurs permet de le savoir. 

Ces enquêtes sur la santé ne doivent pas être onéreuses. Peut-être que l’institution effec-tue déjà des sondages auprès des collaborateurs et peut compléter ceux-ci par des ques-tions ciblées concernant les pressions, sensations de stress et sources d’énergie. Des instruments ayant fait leurs preuves sont également à disposition des institutions, par exemple ceux de la Fondation Promotion Santé Suisse.

Liens vers des instruments de sondage utiles

Pour les entreprises:

Analyse des charges et ressources, de la santé, de même que du positionnement par rapport au travail au niveau de l’entreprise, du service et de l’équipe.

Friendly Work Space Job-Stress-Analysis

Version gratuite et version élargie S-Tool professional sondage auprès des employé/es de PME-vital.

Feuille d'information Job Stress Index

Résultats de trois années d’enquête sur le stress, la santé et la motivation chez les personnes actives en Suisse.

Concernant la satisfaction des collaborateurs par rapport aux conditions de travail, la santé et l’état général:

Sondage auprès des employés de PME-vital

Gratuit, en 9 langues, online ou sur papier, guide éprouvé dans la pratique, résultats générés automatiquement sous forme d’histogrammes, benchmark suisse disponible gratuitement.

Pour les collaborateurs:

Reconnaître les facteurs de stress au niveau individuel et de l’équipe.

Les états de stress avec stressNOstress 

Gratuit, D, F, I, online, résultats d’équipe sur demande, feedback individuel et benchmark avec échantillon de référence, suggestions d’action.

Méthodes d’analyse alternatives aux sondages:

Guide éprouvé dans la pratique pour un cercle de santé:

Cercle de santé de PME-vital

Aperçu des formations complémentaires en GSE