Infos spécialisées - Infos spécialisées - Ressources humaines et carrière - Formation

Box RH

Formation – Le fondement d’un travail professionnel

La formation initiale et continue constitue la base d’un travail professionnel et de qualité dans les homes et institutions. Dans le système éducatif suisse, et plus spécifiquement dans notre branche, divers partenaires veillent à ce que des offres efficaces et ciblées de formations initiales et continues soient proposées. Les organisations du monde du travail définissent les contenus des formations professionnelles de base (apprentissage), les plans d’études cadres des écoles supérieures ainsi que les examens professionnels fédéraux et les examens professionnels fédéraux supérieurs. On peut notamment citer à ce titre l’Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé (OdASanté) et l’Organisation faîtière suisse du monde du travail du domaine social (Savoirsocial). Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation – anciennement l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie - édicte et reconnaît les diplômes et certificats. Il appartient aux entreprises de mettre en œuvre les formations initiales et continues en coopération avec des écoles publiques et privées comme prestataires de formation. Vous trouverez dans cette rubrique des renseignements sur la formation initiale et continue en entreprise, les diplômes et certificats, et sur le fonctionnement du système éducatif. Ces informations et conseils sont régulièrement complétés et actualisés.

Formation professionnelle supérieure

Examens professionnels et examens professionnels supérieurs

Les examens professionnels et les examens professionnels supérieurs sont des titres de formation orientés vers la pratique. Ils ne cessent de gagner en importance. Pour les domaines des soins et de l’accompagnement, il existe déjà six examens professionnels et cinq examens professionnels supérieurs. D’autres sont en préparation. Il est donc grand temps de se pencher sur cette possibilité judicieuse de perfectionnement.
Les examens professionnels et professionnels supérieurs sont des titres du degré tertiaire. Ils sont traditionnellement organisés par les associations professionnelles. Ces associations sont responsables de la stratégie et du financement. Les conditions d’admission ainsi que les compétences pour l’obtention du titre sont fixées dans un règlement. Une commission d’examen et un secrétariat d’examen assurent l’organisation et la réalisation pratique des examens.
Les examens professionnels conviennent tout particulièrement aux titulaires d’une formation professionnelle initiale et qui souhaitent acquérir des connaissances et un savoir-faire supplémentaire sans passer par une école supérieure. Les examens professionnels donnent droit à un brevet fédéral.
Les examens professionnels supérieurs requièrent généralement un titre du degré tertiaire (examen professionnel ou ES) et plusieurs années d’expérience professionnelle. Les examens professionnels supérieurs donnent droit à un diplôme fédéral.

Collaboration avec les OrTras

Les «OrTras» – partenaires de la formation professionnelle

La formation professionnelle, des aides en soins et accompagnement aux directeurs diplômés de homes et d’institutions, relève de la Confédération, des cantons et des organisations du monde du travail (en abrégé: OrTras). Les trois partenaires s’engagent en faveur d’une formation professionnelle de haute qualité. Les organisations faîtières nationales du monde du travail OrTras élaborent de nouvelles offres de formation, définissent le contenu de celles-ci et les procédures de qualification au niveau national. Elles sont les interlocutrices des autorités nationales compétentes en matière de formation professionnelle : le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique CDIP ainsi que la Conférence suisse des offices de formation professionnelle (CSFP). Les OrTras publient en outre des informations sur les métiers et les professions. Elles s’engagent aussi à favoriser la reconnaissance et la valorisation des métiers dans leur domaine de compétence, et à faire en sorte qu’ils obtiennent la considération qu’ils méritent.

Les OrTras cantonales et régionales sont chargées de la mise en œuvre des prescriptions nationales. Elles collaborent avec les autorités cantonales de formation professionnelle, les écoles professionnelles et spécialisées, et les associations de branche. Les OrTras cantonales et régionales participent à l’organisation des formations sur place. Elles informent sur les métiers et en font la promotion dans les cantons. Les entreprises, quant à elles, proposent des places de formation et fournissent une qualification professionnelle aux apprenants.

Dans la jungle des compétences

L'intégration des professions soignantes au système de formation fédéral, les nouveaux titres professionnels et le positionnement des titres selon l'ancien droit suscitent toujours de nombreuses questions.

La plupart des questions adressées à CURAVIVA Suisse concernent les actes médico-techniques au niveau secondaire II. Suivent des questions portant sur la comparaison entre les différents titres et la validité des compétences des anciens titres tels que infirmière assistante CC CRS ou auxiliaire de soins CRS.

CURAVIVA Suisse recommande de transmettre cette factsheet aux responsables de groupes et de services, ainsi qu’aux responsables du personnel et d’imprimer les documents qui peuvent vous être utiles.

Classification des différentes professions

Systématique de la formation dans le secteur social et de la santé

Professions/formations dans les institutions sociales / santé sociales

Professions de soins et accompagnement dans les EMS 

Qui a le droit de porter quel titre - infirmière/infirmier

Qui a le droit de porter quel titre - certificats

Profils de qualification et compétences d‘action

Auxiliaires de santé CRS

ASA - Aide en soins et accompagnement:

Plan de formation

Profil de qualification

ASE Assistant/e socio-éducatif/ve:

Plan de formation

Profil de qualification

ASSC Assistant/e en soins et santé communautaire:

Plan de formation/Profil de qualification

Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement

Profil de qualification

Infirmièr/e diplômé/e ES

Plan d'études cadre infirmière diplômée ES

Comparaisons / juxtapositions

ASA AFP – Aide soignante CRS

ASE – ASSC

ASSC – infirmiers-assistants CC CRS

Soins ES – HES (en allemand)

Tableau comparatif profils des differents titres cibles sur la direction

Tableaux pour la répartition des tâches et les actes médico-techniques

Exemple d’une répartition des tâches dans les soins et l’accompagnement proposée par les EMS bâlois

Soins et accompagnement - actes médico-techniques

Extension des compétences

Qui a le droit de faire quoi dans le domaine des soins? Attention: zone grise juridique

Traiter des plaies simples, administrer des médicaments ou effectuer des injections sous-cutanées : certaines institutions délèguent des actes médico-techniques délégués à des collaborateurs/trices qui n’ont par la qualification formelle correspondante. Il s’agit en règle générale de collaborateurs/trices ayant fait leurs preuves et dont les compétences sont étendues sur une base de confiance. Du fait qu’ils n’ont pas appris ces actes dans le cadre d’une formation réglementée, ils sont nombreux à suivre préalablement des cours spécialisés. Dans ce cadre, les connaissances et les aptitudes dans les techniques de soins correspondantes leur sont transmises de manière ciblée. D’autres collaborateurs/trices reçoivent une formation interne à l’institution avant d’effectuer ces tâches élargies. Dans le cadre de l’extension des compétences, l’institution entre toutefois dans une zone grise juridique – la prudence est de mise.

Position de CURAVIVA Suisse

La position de CURAVIVA Suisse est la suivante : les collaborateurs/trices doivent être engagés et employés dans le cadre des compétences qu’ils ont acquises à travers des formations réglementées. Sur ce plan, la situation juridique est claire.

La délégation et l’exécution d’actes relevant de techniques médicales et qui n’ont pas été appris à travers une formation réglementée sont illégales. Les institutions qui se basent seulement sur des cours de perfectionnement entrent dans une zone grise juridique, même si le perfectionnement a été suivi dans le cadre d’un cours spécialisé donné par un prestataire de formation. Y compris si l’extension des compétences est dotée de mesures d’accompagnement.

Les directions des institutions sont responsables de la délégation des compétences. Si la loi n’est pas respectée, la direction ou l’organe responsable de l’institution porte la responsabilité des conséquences.

Mesures et offres

C’est un état de fait que les entreprises – en conformité juridique ou dans la zone grise – étendent les compétences de leurs collaborateurs/trices. Vous trouverez ici des instruments et des informations, y compris des renvois à des cours de rattrapage pour adultes.

Responsable de formation en EMS

Le département de la formation professionnelle et la commission romande de formation et RH de CURAVIVA Suisse ont construit un dossier comprenant des informations sur la mission de formation, les compétences requises pour assumer un poste de responsable de formation, les voies de formation possibles. Il intègre un exemple de modèle d'organisation et deux descriptifs de fonction appliquésen Romandie. Les conditions requises pour être formateur/trice en entreprise ou praticien/enne formateur/trice sont définies dans les plants d'étude cadres ou les règlements fédéraux des métiers concernés.

Pour tous les EMS, la mission de formation est une tâche en croissance, que ce soit pour développer les compétences de leur personnel, pour augmenter sa qualification ou pour accueillir des apprentis/ies et des étudiants/tes dans leur parcours de formation professionnelle. Ils participent ainsi de manière conséquente à assurer le renouvellement des emplois, à favoriser la fidélisation de leurs employés et à rendre leur institution plus attrayante en proposant des postes de travail qualifiés et des possibilités de carrière dans tous les secteurs.

Les EMS, dans leur extrême diversité, choisissent d’assumer cette mission et les tâches qu’elle comporte en l’intégrant dans des fonctions existantes ou en créant un profil de poste spécifique. Ces tâches nécessitent des compétences spécialisées, en particulier dans la gestion des besoins, la coordination des activités et la mutualisation des ressources. Elles comprennent aussi un travail en réseau avec des partenaires externes, tels que, par exemple, les prestataires de formation, les services d’orientation, les offices cantonaux et les organisations du monde du travail (OrTras). Et au final elles s’appuient sur une vision globale des besoins de l’institution en matière de personnel dans une perspective à moyen et long terme.

Profils professionnels

ASE Assistant/e socio-éducatif/ve

Les assistants/tes socio-éducatifs/ves accompagnent et encadrent des personnes de tous âges avec ou sans handicaps physiques, psychiques, mentaux ou sociaux dans leur vie quotidienne et pendant les loisirs. Ils/elles soutiennent, encadrent et encouragent ces personnes en fonction des étapes de leur vie et de leurs besoins individuels. Ils/elles travaillent avec des individus ou des groupes dans des institutions pour enfants et adolescents, pour personnes handicapées ou en EMS.

Leurs tâches portent entre autres sur le soutien lors de la toilette et des repas ainsi que sur l’accompagnement dans des situations particulières. Les assistants/tes socio-éducatifs/ves organisent le quotidien dans l’institution, mettent sur pied des activités créatrices et des manifestations en impliquant les personnes  en fonction de leurs possibilités. Ils/elles reconnaissent les ressources et le potentiel des personnes prises en charge et encouragent, resp. s’efforcent de maintenir leur développement et leur autonomie. Le travail en équipe et la communication jouent un rôle important. Les horaires irréguliers, le service du soir et des week-ends sont courants dans de nombreuses institutions.

Compétences requises

  • Plaisir à s’occuper d‘autres personnes
  • Capacité d’empathie, sens de l’observation, créativité
  • Conscience élevée des responsabilités
  • Capacité à supporter des charges physiques et psychiques
  • Bonne aptitude de communication orale et écrite
  • Travail autonome, réflexion logique et en réseau, capacité à travailler en équipe
  • Scolarité obligatoire achevée avec de bons résultats

Formation

  • L’apprentissage en trois ans est proposé comme modèle de formation avec orientation spécialisée ou généraliste et débouche sur un certificat fédéral de capacité CFC. La formation théorique se déroule à l’école professionnelle, la formation pratique est acquise par des cours interentreprises et dans l’entreprise: pour le modèle à orientation spécialisée, ce sera dans une institution pour enfants, personnes âgées ou personnes handicapées ; pour le modèle généraliste, dans trois institutions – enfants, personnes âgées et personnes handicapées.
  • Les adultes dès 22 ans avec deux ans d’expérience professionnelle ont la possibilité d’effectuer la formation en deux ans.
  • Lorsque les résultats scolaires sont bons, il est possible de préparer la maturité professionnelle en intégré ou en post-formation.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

  • Filières de formation dans des écoles supérieures,  p.ex dans les domaines suivants: éducation de l’enfance ES, pédagogie sociale ES, activation ES, soins infirmiers ES
  • Avec maturité professionnelle – dans des HES, travail social/pédagogie sociale HES, soins infirmiers HES
  • Examens professionnels (EP)  p.ex: responsable d’équipe dans des institutions sociales et médico-sociales, spécialiste en soins de longue durée et accompagnement,  Spécialiste de l’accompagnement de personnes en situation de handicap
  • Examens professionnels supérieurs (EPS), socio-professionnel/le (EPS), directeur d’institution (EPS)

Renseignements et soutien

Offices d’orientation et de formation professionnelle de votre canton: www.orientation.ch

CIPS, Centre d’information des professions santé social: www.cips.ch

Informations complémentaires

«ASE» – des membres précieux pour l'équipe

Vous trouverez des informations concernant la profession ASE sur: www.savoirsocial.ch

Vous trouverez des informations concernant les filières raccourcies auprès des écoles professionnelles.

Informations concernant la validation des acquis sur: www.validacquis.ch

J'apprends le métier d'assistant socio-éducatif en EMS parce que je cherche à comprendre un peu mieux l'être humain. J'ai décidé de passer par la voie de l'apprentissage pour être un maximum en contact avec les personnes âgées, les études n'apportant que de la théorie. Ce sont les résidents qui me forment le mieux.

Sébastien Volery, Assistant socio-éducatif 

ASSC Assistant/e en soins et santé communautaire

Les assistants/tes en soins et santé communautaire soignent et assistent des personnes atteintes dans leur santé physique et/ou psychique – généralement dans des établissements médico-sociaux. Dans ce contexte, ils/elles effectuent des actes médico-techniques et des tâches administratives. Les ASSC apportent également leur soutien au bien-être physique, social et psychique des résidents et organisent le quotidien de ces derniers avec eux. Ils/elles travaillent en étroite collaboration avec d’autres personnes, par exemple avec les proches des résidents ainsi que des personnes d’autres secteurs professionnels. Ils/elles rencontrent ainsi les cultures les plus diverses. Le travail en équipe et la communication jouent un rôle important. Dans le travail avec les personnes âgées ou malades, chaque jour est différent, chaque instant peut être à l’origine d’imprévu. La flexibilité ne concerne donc pas seulement les horaires de travail.

Compétences requises

  • Travail soigné et bonne capacité d‘observation
  • Sens des responsabilités, capacité à assumer des charges physiques et  psychiques, flexibilité et aptitude à travailler en équipe
  • Capacité d’empathie et attitude fondamentalement valorisante
  • Scolarité obligatoire achevée avec de bons résultats.

Formation

  • La formation dure trois ans en dual ou en école et donne droit à un certificat fédéral de capacité. La formation pratique est effectuée en entreprise et dans des cours interentreprises, la formation théorique a lieu en école professionnelle.
  • Si les résultats scolaires sont bons, il est possible de préparer la maturité professionnelle en intégré ou après avoir terminé l’apprentissage avec succès.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

  • Filières des écoles supérieures ou – avec maturité professionnelle – celles des HES: soins infirmiers ES/HES, activation ES, ergothérapie ou physiothérapie HES,
  • examens professionnels (EP) ou examens professionnels supérieurs (EPS), p.ex: responsable d’équipe dans des institutions sociales et médico-sociales (EP), directeur/trice d’institution (EPS), spécialiste en soins de longue durée et accompagnement (en principe dès 2016), filières en soins palliatifs, gérontopsychiatrie

Renseignements et soutien

Offices d’orientation et de formation professionnelle du canton de résidence: www.orientation.ch

CIPS, Centre d’information des professions santé social: www.cips.ch


Informations complémentaires

Vous trouverez les informations relatives aux professions du domaine des EMS, aux filières de formation, aux  bourses et contributions à la formation sur Ressources humaines et carrière

Informations concernant la validation des acquis: www.validacquis.ch

Vous trouverez les informations concernant les filières de formation raccourcies auprès des centres de formation pour les professions de la santé et du social çi dessous pour télécharger.

Vous trouverez les informations concernant l’évolution de la  profession ASSC sur: www.odasante.ch

J'apprends le métier d'ASSC en EMS parce que j'aime apporter mon soutien aux personnes âgées au quotidien et sentir que je suis utile.

Stefanie Räuftlin, Assistante en soins et santé communautaire 

ASA - Aide en soins et accompagnement AFP

Les aides en soins et accompagnement apportent leur soutien à des personnes de tous les âges présentant des handicaps physiques, psychiques, mentaux et sociaux dans la gestion de leur vie quotidienne. Les tâches de soins et d’accompagnement comprennent par exemple la participation aux soins corporels, les travaux ménagers, la logistique, l’administration, la promotion de la santé et le soutien pour l’organisation de la vie quotidienne. Les aides en soins et accompagnement effectuent un travail délégué et apportent leur soutien aux personnes dans des institutions du domaine de la santé et du social dans les secteurs stationnaire et ambulatoire.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Aptitudes à un travail soigné et attentionné
  • Capacité à assumer des charges physiques et psychiques, abord agréable et aptitude à travailler en équipe
  • Attitude valorisante à l’égard des personnes accompagnées
  • Scolarité obligatoire achevée
  • Bonnes connaissances orales et écrites du français

Formation

  • La formation dure deux ans et donne droit à une attestation fédérale AFP après la procédure de qualification.
  • La formation pratique est effectuée en moyenne trois à quatre jours dans un EMS, dans un service de soins à domicile ou à l’hôpital
  • La formation théorique représente un jour par semaine dans une école professionnelle et environ un jour par mois de cours interentreprises.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

  • Certificat fédéral de capacité d’assistant/e en soins et santé communautaire ASSC
  • Certificat fédéral de capacité d’assistant/e socio-éducatif/ve ASE

Autres informations

Offices d’orientation et de formation professionnelle de votre canton de résidence

Informations profession de la santé

Formations concernant la prise en compte des acquis de formation

Informations concernant l’évolution des professions de la santé et du social www.savoirsocial.ch, www.odasante.ch et www.curaviva.ch

La formation ASA me permet de mettre en pratique au quotidien les compétences professionnelles acquises et également mettre en valeur les qualités humaines indispensables pour aider, soigner, accompagner la personne âgée. C'est un travail riche et varié, tâches administratives, collaboration avec l'équipe, assistance, encadrement, soutien du résident dans sa vie quotidienne. Que d'échanges et de bonheur à partager et à recevoir!

Françoise Quiquerez, ASA Aide en soins et accompagnement AFP 

Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement

Les assistants et assistantes spécialisés en soins de longue durée et accompagnement disposent de connaissances et d’aptitudes approfondies dans le domaine des soins et de l’accompagnement des clients présentant des problèmes gériatriques ou gérontopsychiatriques ou se trouvant en situation de soins palliatifs. Ils favorisent le bien-être physique, social et psychique des clients en s’appuyant sur leurs ressources et sur celles de leur entourage.

Les assistants et assistantes spécialisés en soins de longue durée et accompagnement planifient et organisent dans leur domaine la journée de travail des membres de l’équipe à laquelle ils appartiennent.

Liens

www.epsante.ch

Contributions pour cours préparatoires aux examens fédéraux

Informations Brevet en soins de longue durée et accompagnement

  • Positionnement et classification
  • Profil professionnel
  • Délimitation avec le diplôme ES/HES
  • brevet fédéral

L’établissement en bénéficie aussi. La formation a permis de renforcer le rôle de Madame Wyrsch au niveau tertiaire. Elle peut utiliser ses connaissances approfondies en gériatrie, gérontopsychiatrie, soins palliatifs et processus de soins. C’est un plus tant  pour les résidents que pour les proches et l’équipe.

Doris Fellmann, responsable de la formation / formation continue dans les domaines qualité, soins, accompagnement, EMS St. Martin, Sursee 

Auparavant, je me basais surtout sur mon expérience. Maintenant, je peux la mettre en lien avec la théorie et justifier mes actes. J’ai également beaucoup appris sur des thématiques telles que la perte, la solitude ou l’impuissance, qui sont omniprésentes dans les soins de longue durée. Aujourd’hui, je considère mon domaine d’activité de manière plus nuancée.

Marianne Wyrsch, assistante spécialisée en soins de longue durée et accompagnement avec brevet fédéral, EMS St. Martin, Sursee 

Infirmières / infirmiers ES/HES

La formation d’infirmière/er peut être effectuée au niveau d’une Ecole Supérieure (Diplôme ES) ou dans une Haute Ecole Spécialisée (Bachelor HES). Dans l’expertise de soins et le suivi des bénéficiaires, les deux formations apportent le même bagage. Selon le modèle choisi, les formations diffèrent au niveau des exigences, de la structure, du nombre de stages et de la complexité des contenus. Les deux formations sont effectuées à temps complet et peuvent, dans certaines écoles, être suivies à temps partiel en cours d’emploi. Les deux formations ainsi que l’expérience requise permettent d’assumer la responsabilité du processus de soins et d’accompagnement ou d’exercer des fonctions de gestion d’équipe. Les détentrices/ teurs d’un bachelor peuvent également être actifs dans la recherche orientée vers la pratique.

Informations détaillées voir

  • Infirmière/er diplômée/é ES
  • Bachelor of Science en soins infirmiers HES

Infirmière/er diplômée/e ES

Les infirmières ES sont responsables du processus de soins. Elles sont chargées des soins et de l’accompagnement dans des situations de soins complexes et qui se modifient rapidement. Elles coordonnent les actes de soins au niveau de la collaboration interdisciplinaire et sont les principales personnes de référence et interlocutrices pour les bénéficiaires de soins et leurs proches. Les infirmières diplômées ES travaillent au sein d’équipes interprofessionnelles, elles assument des tâches d’instruction et de gestion d’équipe. Elles respectent les principes éthiques et juridiques, l’état de santé, les besoins, la biographie, le mode de vie et l’environnement social de même que le contexte culturel, économique et social des personnes accompagnées.

Conditions

  • Intérêt pour la personne dans toutes les situations de la vie
  • Apprentissage de 3 ans avec certificat fédéral de capacité ou titre de formation de culture générale (maturité spécialisée ou gymnasiale) et évaluation d’aptitude réussie
  • Très bonne résistance psychique et physique
  • Capacité de réflexion, conscience des responsabilités, compétence décisionnelle, aptitude à travailler en équipe et bonnes compétences sociales
  • Bonne capacité d’observation et de perception, bonne capacité de communication.

Formation / formation abrégée

La formation à plein temps dure trois ans; les formations en cours  d’emploi ainsi que les formations de raccordement pour les infirmières détentrices d’un titre selon l’ancien droit sont proposées. La formation abrégée pour les assistants/tes en soins et santé communautaire (ASSC) sont possibles dans la plupart des écoles (voir téléchargements).

Continuer à se former à des fins professionnelles

Diverses filières et formations vous permettent d’acquérir les qualifications pour de nouvelles tâches, par exemple pour des tâches de direction au niveau de la gestion des soins, des approfondissements et des spécialisations, voire une fonction dans l’enseignement des soins infirmiers.
Après une formation préalable reconnue, il est possible de suivre une filière abrégée menant au Bachelor of Science en soins infirmiers (HES) ou au Master in Nursing Science.

Offres de soutien

Service d’orientation professionnelle et de carrière du canton de résidence: www.formationprof.ch

Informations complémentaires

Vous trouverez des informations concernant les développements en cours dans les professions des secteurs santé et social sur: www.odasante.ch, www.savoirsocial.ch et wwww.gesundheitsberufe.ch/fr

J'apprends le métier d'infirmière ES en EMS parce que j'aime travailler avec les gens et que je suis heureuse lorsque je peux les aider et leur apporter mon soutien. Dans ce métier, on ne fait pas que donner, on reçoit également beaucoup de gratitude, des paroles ou des gestes qui font plaisir, sans compter le développement de relations touchantes.

Barbara Jost, Infirmière 

Bachelor of Science en soins infirmiers HES

Les infirmières HES ont la responsabilité, avec leurs équipes, d’assurer de manière professionnelle les soins aux patients. Elles travaillent dans les secteurs stationnaires, ambulatoires ou à domicile, p.ex. en gériatrie, soins aigus, psychiatrie ou pédiatrie. Dans les soins directs, les infirmières HES soignent des personnes de tous âges. Elles saisissent systématiquement les soins requis des patients et tiennent compte, en dehors de leur état de santé physique et psychique, des aspects sociaux et culturels ainsi que ceux liés à l’âge ou au sexe, de même que des directives éthiques. En tant que cadres spécialisées et responsables d’équipe, elles assurent la qualité des soins. Elles planifient les mesures de soins, exécutent les interventions médicales et résolvent des problématiques complexes. Les infirmières HES assurent le développement professionnel du personnel subordonné. En fonction de leur domaine d’activité, elles sont également responsables de la formation et de la promotion des personnes en formation.

Les infirmières HES travaillent en étroite collaboration avec les médecins et sont le lien avec les proches des personnes soignées ainsi qu’avec les professionnels d’autres disciplines du système de santé et social. Grâce à leur ouverture d’esprit, elles savent utiliser les synergies et promouvoir la collaboration interdisciplinaire. 

En outre, les infirmières dirigent et coordonnent des projets HES, en particulier dans les domaines du développement de la qualité et de la recherche appliquée en sciences infirmières. Elles participent également au développement et à la mise en œuvre de nouveaux concepts et méthodes de soins et sont responsables des relations publiques (source: professionsante.ch).

Conditions

  • Maturité professionnelle, spécialisée ou gymnasiale
  • Évaluation d’aptitude réussie
  • Formation complémentaire en sciences naturelles, en fonction de la formation préalable

Les détails concernant les conditions d’admission sont fournis par les HES (voir téléchargements).

Formation / formation abrégée

La formation s’étend sur 3 ans à temps complet. Elle comprend deux tiers de temps d’étude dans une HES et un tiers de pratique. Les études débouchent sur un Bachelor of Science en soins infirmiers HES. En fonction de la formation préalable et de la HES, une formation abrégée en cours d’emploi peut être effectuée. Certaines écoles permettent également de suivre les études à temps partiel.

Continuer à se former à des fins professionnelles

  • Master of Science en soins infirmiers
  • Formations continues spécifiques, p.ex. soins à domicile, soins en oncologie
  • Haute école spécialisée dans un domaine apparenté
  • Etudes postdiplômes en soins d’urgence, soins intensifs ou soins en anesthésie

Offres de soutien

Service d’orientation professionnelle et de carrière du canton de résidence: www.formationprof.ch
Service d’orientation professionnelle pour les collaborateurs des EMS: Offres de formation CURAVIVA Suisse

Informations complémentaires

Vous trouverez des informations concernant les développements en cours dans les professions des secteurs santé et social sur: www.odasante.ch, www.savoirsocial.ch et www.gesundheitsberufe.ch/fr

Spécialiste en activation diplômé/e

Les spécialistes en activation ES soutiennent leurs clients/es en leur permettant de vivre selon leurs intérêts et leurs talents. Ils/elles leur offrent la possibilité de gérer leur situation de vie de la manière la plus autonome possible. Ils/elles contribuent ainsi à améliorer la qualité de vie des personnes vivant dans des homes. Par le biais de moyens et méthodes d’activation thérapeutiques, ils /elles peuvent stimuler les ressources individuelles des personnes. Ils/elles évaluent et documentent leur activité et prennent part aux discussions interprofessionnelles. Les entretiens avec les clients/es et avec leurs proches de même que les conseils donnés à l’équipe soignante contribuent à ce que les résidents bénéficient d’occupations ayant un sens, d’un espace propice à leur individualité, leur permettant de s’orienter selon une structure quotidienne et hebdomadaire, de nouer des contacts et de se sentir intégrés. Les spécialistes en activation organisent aussi des manifestations festives ou thématiques, des excursions, représentations théâtrales, concerts etc.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Expérience de vie et professionnelle, autonomie, flexibilité, créativité, fantaisie et sens pratique
  • Capacité à supporter des charges, patience et capacité d’empathie à l’égard des personnes âgées et handicapées
  • Compétences relationnelles, communicationnelles et d’équipe, conscience des responsabilités et capacité décisionnelle
  • Aptitude marquée à observer, capacité à argumenter ses actes
  • Formation professionnelle de 3 ans avec comme prérequis: un certificat fédéral de capacité ou titre de fin de scolarité (maturité professionnelle ou gymnasiale), un test d’aptitude réussi et un contrat de formation au sein d’une entreprise.

Formation

  • Trois ans à temps complet ou durée plus longue à temps partiel possible, formation en cours d’emploi
  • La formation raccourcie pour assistants/tes en soins et santé communautaire ASSC et assistants/tes socio-éducatifs/ves n’est pas encore offerte
  • La moitié de la formation est effectuée en école, l’autre moitié en entreprise

Possibilités de développement professionnel ultérieur

L’association professionnelle propose plusieurs cours portant sur des thèmes divers. En fonction de leur poste, les spécialistes en activation ES assument la responsabilité de tout le domaine de l’activation. Ils/elles dirigent une équipe et sont responsables de la sélection, de l’engagement, de l’intégration et de la formation des collaborateurs, ainsi que de la qualité de la collaboration interdisciplinaire. Plusieurs offres de formation continue dans les domaines de la direction ou de la pédagogie débouchant sur un brevet ou un diplôme fédéral permettent d’obtenir les qualifications nécessaires.

Plusieurs filières permettent aux spécialistes en activation de se spécialiser pour le travail auprès des personnes âgées ou handicapées au niveau post-diplôme.

Les spécialistes en activation ES sont admis/es aux tests d’aptitude pour les filières de bachelor en ergothérapie et en physiothérapie sans maturité ou maturité professionnelle.

Renseignements et soutien

Les offices de la formation professionnelle et de l’orientation professionnelle du canton de résidence conseillent volontiers les personnes intéressées: www.orientation.ch

Informations complémentaires

  • Vous trouverez des informations concernant les professions de l’EMS, les filières de formation, les bourses et les contributions à la formation sur Financement formation
  • Les informations concernant les filières raccourcies peuvent être obtenues auprès des deux centres de formation: www.medi.ch/aktivierung et www.zag.zh.ch
  • Vous trouverez des informations concernant l’évolution des professions des domaines du social et de la santé sur: www.odasante.ch , www.savoirsocial.ch  et www.curaviva.ch
  • La brochure Thérapie par l’activation“ permet de se faire une idée de la profession. Elle peut être obtenue auprès de hep Verlag info@hep-verlag.ch

Activer individuellement et en fonction de la situation des personnes avec des parcours de vie les plus divers – p.ex. en les encourageant à poursuivre leurs anciens hobbies ou à développer de nouvelles facultés, dans le but de maintenir leur qualité de vie –, c’est pour moi une tâche passionnante. Ce que j’apprécie aussi beaucoup dans cette formation, c’est qu’elle m’offre une ouverture sur plusieurs domaines.

Adrienne Magne, Spécialiste en activation diplômé/e ES

 

Responsable d'équipe BF et Certificat de branche

Responsable d'équipe BF

Les responsables d'équipe dans des institutions, avec les structures ambulatoires ou stationnaires, réunissent des compétences professionnelles dans les domaines de l’accompagnement et des soins, travaillent selon une approche méthodique et didactique, et disposent de capacités de conduite. Ils dirigent les collaborateurs en fonction d’objectifs à atteindre et sont capables de transmettre leurs propres attitudes, comportements et façon de faire. Ils connaissent les bases en matière d’organisation d’entreprise et d’assurance qualité dans les organisations à but non lucratif, et accompagnent des équipes multidisciplinaires et multiculturelles dans leur processus d’évolution. Ils sont capables d’analyser et de faire évoluer le travail au sein d’une équipe, et de gérer les conflits.

Information supplémentaires sous:

Examen professionnel de responsable d’équipe dans des institutions sociales et médico-sociales

Formation www.heviva.ch

Contributions pour cours préparatoires aux examens fédéraux

En tant que responsable d’équipe, j’apprécie la confiance réciproque. J’apprécie de pouvoir travailler de manière ciblée avec mon équipe. Grâce notamment à ma formation continue, j’ai appris à mettre en pratique mes connaissances théoriques.

Marian Jozak, Responsable d’équipe


Certificat de branche* de responsable de division et/ou de département
Le/la responsable de division et/ou de département porte la responsabilité professionnelle globale pour le secteur des soins, de l’assistance ou pédagogique dans les institutions de soins ambulatoires ou stationnaires. Sa formation de degré tertiaire dans la discipline correspondante, doublée de sa formation en matière de direction, lui offre les compétences nécessaires pour diriger un secteur. Pour les décisions techniques, que ce soit concernant les compétences, les dispositions d’exécution, les standards, le choix des matériaux, etc., vous avez le dernier mot. Vous dirigez des projets ou des processus de développement de l’organisation et êtes responsable des résultats, par exemple des concepts, des images directrices, des restructurations, etc. Vous gérez le personnel, vous apportez votre soutien aux cadres au niveau de la direction d’équipe et des collaborateurs/trices, pour les questions organisationnelles et le développement de l’équipe. Vous organisez votre secteur de manière à ce que la collaboration interdisciplinaire et intersectorielle, la formation et la formation continue ainsi que l’assurance/le développement de la qualité des soins soient garantis. En fonction de la taille de l’entreprise, vous collaborez, pour cela, avec vos collaborateurs directs de l’état-major.

Information:
Le titre correspond aux attestations de compétences 6-8 de l’examen professionnel supérieur de directeur d’institution (voir Directrice/directeur d'institution dipl.)

Formation www.heviva.ch

*Les certificats de branche ne sont pas des titres de formation reconnus par la Confédération, mais bénéficient d’un haut degré de reconnaissance dans un secteur professionnel donné. Un certificat de branche atteste que des organisations renommées d’employeurs d’une branche se sont mises d’accord sur le contenu et le niveau ciblé d’une formation spécifique.

Directrice/directeur d'institution dipl.

En tant que directrice ou directeur d’institution sociale avec diplôme fédéral, vous êtes capable de diriger un établissement de façon autonome et professionnelle. Vous disposez des connaissances pratiques et théoriques dans tous les secteurs de la direction et de l’administration d’une institution sociale. Vous dirigez vos collaborateurs en fonction des objectifs fixés et savez les motiver. Vous développez une politique d’entreprise en adéquation avec les besoins de l’institution, et la défendez auprès des différentes instances internes et externes à l’établissement.

Informations complémentaires

www.hfp-institutionsleitung.ch

www.espace-competences.ch

Contributions pour cours préparatoires aux examens fédéraux

Le métier de directeur d’EMS consiste, entre autres, en un travail riche et varié mais aussi exigeant, qui demande des compétences diverses (leadership, management, sociales et personnelles).  Il faut sans cesse être à l’écoute du monde politique, éthique, juridique et économique, afin d’avoir une vision des enjeux publics, de pouvoir établir des stratégies pour s’adapter aux exigences nouvelles (normes, lois) et à la clientèle, c’est-à-dire, la personne âgée.

Claudine Mangeat, Directrice d'institution

Employé/e de Commerce CFC

Ils/elles travaillent dans le domaine administratif d’une institution. Leurs activités portent sur l’administration des résidents, des finances et de la comptabilité, des achats, du service du personnel ainsi que le soutien administratif de la direction. Les employés/ées de commerce CFC font généralement partie d’une équipe. Ils/elles effectuent une grande partie de leur travail par ordinateur ou avec d’autres moyens de communication techniques.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Fiabilité, travail soigné
  • Contact aisé et compréhension des prestations
  • Bonnes connaissances de français
  • Feeling pour les chiffres
  • Scolarité obligatoire terminée avec de bons résultats

Formation

L’apprentissage peut être effectué selon trois niveaux d’exigences : B (formation de base), E (formation élargie) et M (avec maturité professionnelle commerciale) et dure trois ans. Il conduit à un certificat fédéral de capacité – avec maturité professionnelle pour le profil M. La formation pratique se fait en entreprise et dans les cours interentreprises, la formation professionnelle est effectuée en école professionnelle.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

En tant qu’employé/e de commerce, vous avez accès à de nombreux examens professionnels (EP) et examens professionnels supérieurs (EPS), p.ex : spécialiste RH avec brevet fédéral (EP) ou expert-comptable (EP). D’autres formations sont possibles dans des ES (p.ex. intendant/e ES) ou dans des HES avec une maturité professionnelle (p.ex. Business Administration).

Renseignements et soutien

Les offices d’orientation et de formation professionnelle de votre canton vous conseillent volontiers: www.orientation.ch

J'apprends le métier d'employée de commerce dans un EMS parce que l'environnement est très intéressant et que j'apprécie les contacts humains.

Ramona Fässler, Employée de commerce 

Agent/e d'exploitation CFC

Ce sont des spécialistes dans le domaine de la maintenance. Ils/elles nettoient et entretiennent les bâtiments et les installations et connaissent le fonctionnement des infrastructures dont ils/elles s’occupent. Ils/elles surveillent des systèmes complexes, identifient les pannes et savent comment réagir. Ils/elles réalisent eux/elles-mêmes des travaux de maintenance et de réparation simples d’installations sanitaires, électriques, de ventilation et autres installations techniques. Les agents d’exploitation entretiennent également les plantes vertes d’intérieur, les aménagements extérieurs, les chemins et les routes, y compris en hiver, p.ex. pour le déneigement.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Goût pour un travail varié et pratique
  • Fiabilité et bonne condition physique
  • Habileté manuelle et technique
  • Abord agréable
  • Scolarité obligatoire achevée

Formation

  • L’apprentissage dure trois ans et donne droit à un certificat fédéral de capacité CFC. La formation pratique est effectuée en entreprise et dans les cours interentreprises. La formation théorique est dispensée un jour par semaine dans une école professionnelle.
  • Il est possible de se préparer pour la maturité professionnelle si les résultats scolaires sont très bons. C’est la condition pour accéder à une HES.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

  • Examen professionnel de concierge avec brevet fédéral
  • Examen professionnel de spécialiste en nettoyage de bâtiments avec brevet fédéral
  • Examen professionnel d’agent/e de maintenance avec brevet fédéral
  • HES Bachelor in Facility Management

Renseignements et soutien

Les offices d’orientation et de formation professionnelle du canton de résidence vous renseignent: www.orientation.ch

Source: zapaplus Lucerne, complété par CURAVIVA Formation professionnelle

J'apprends le métier d'agent d'exploitation en EMS parce que la diversité des tâches et des personnes ne cesse de me fasciner. Chaque jour, j'ai quatre générations de personnes autour de moi.

Luca Schönholzer, Agent d'exploitation

Cuisinier / Cuisinière CFC

Ils/elles savent comment apprêter les différents aliments et proposer une carte variée. Ils/elles peuvent acquérir des connaissances dans le domaine de la diététique, des différentes formes d’alimentation et des traditions culinaires. Le travail en équipe va de soi pour eux/elles.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Plaisir de cuisiner, créativité
  • Travail autonome et soigné, capacité à travailler en équipe
  • Compréhension pour les besoins particuliers des résidents
  • Capacité à garder son sang-froid, même dans des situations stressantes
  • Scolarité obligatoire achevée.

Formation

L’apprentissage dure trois ans et débouche sur un certificat fédéral de capacité CFC. La formation pratique se fait au sein de l’entreprise et dans les cours interentreprises. La formation théorique a lieu un jour par semaine  en école professionnelle.
La maturité professionnelle peut être obtenue en cours de formation ou après l‘apprentissage. C’est une condition pour entrer dans une école HES.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

  • Au terme de l’apprentissage, possibilité d’obtenir en une année le certificat fédéral de capacité de cuisiner/ère en diététique
  • Examen professionnel de chef/fe cuisinier/ère avec brevet fédéral
  • Examen professionnel supérieur de chef/fe de cuisine avec diplôme fédéral
  • Responsable de restauration en collectivités avec diplôme fédéral
  • Ecole supérieure hôtelier-restaurateur/hôtelière-restauratrice ES

Renseignements et soutien

Office d’orientation et de formation professionnelle de votre canton: www.orientation.ch

Informations complémentaires

Informations concernant les métiers de la gastronomie et formations continues dans ce domaine: www.hotelgastro.ch

J'apprends le métier de cuisinière dans un EMS parce que je veux apporter quelque chose aux résidents et aux résidentes.

Kinga Eglin, Cuisinière 

Employée en cuisine AFP / Employé en cuisine AFP

Vous travaillez au sein d’une équipe de cuisine et vous aidez les cuisiniers / cuisinières. Vous préparez les ingrédients pour les différents mets. Selon l’entreprise, vous vous chargez ensuite de la préparation de repas simples, froids ou chauds. Il est important de travailler de manière rapide et autonome. A la cuisine, vous veillez également à l’ordre et à la propreté et vous stockez les aliments de manière adéquate. Au cours de la formation, vous acquérez des connaissances en matière de produits alimentaires, de cuisine, de nutrition, de composition des menus, de calcul professionnel et de gestion d’entreprise.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Bonne perception gustative et olfactive
  • Habileté manuelle
  • Travail soigneux, bonne résistance, esprit d‘équipe
  • Conscience de l‘hygiène
  • Scolarité obligatoire achevée.

Formation

La formation dure 2 ans et s’achève par une procédure de qualification qui débouche sur une attestation fédérale professionnelle (AFP). Les cours ont lieu 1 fois par semaine à l’école professionnelle.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

Il est possible d’accéder directement à la 2ème année de formation initiale de cuisinier/cuisinière CFC après l’obtention de l’attestation fédérale professionnelle d’employé/e de cuisine AFP.

Informations complémentaires

Information concernant les professions du secteur cuisine: www.hotelgastro.ch

Offices d’orientation et de formation professionnelle du canton de résidence: www.orientation.ch

GEI - Gestionnaire en intendance CFC

Les gestionnaires en intendance effectuent leur travail de manière autonome en tenant compte des aspects économiques et écologiques. Les gestionnaires en intendance organisent et préparent des manifestations spéciales. Leurs tâches peuvent varier d’un établissement à un autre, mais il s’agit dans tous les cas d’assurer une ambiance chaleureuse et accueillante pour les résidents, les invités et les proches et de veiller à la propreté.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Sens de l’organisation et de l‘improvisation
  • Habileté manuelle
  • Flexibilité et aisance à prendre les choses en main
  • Intérêt et facilité dans les contacts humains
  • Capacité d’empathie et attitude valorisante à l’égard des gens
  • Conscience de l'importance de préserver l’environnement
  • Capacité de mener des réflexions économiques dans les activités quotidiennes
  • Scolarité obligatoire terminée et connaissances informatiques

Formation

La formation dure trois ans et débouche sur un certificat fédéral de capacité (CFC).

Possibilité de développement professionnel ultérieur

Examen professionnel: responsable du secteur hôtelier-intendance avec brevet fédéral, gouvernant/e de maison ou de paysanne avec brevet fédéral, concierge avec brevet fédéral

Ecole supérieure: responsable de l’intendance ES, responsable en Facility Management diplômé/e Formation en cours d’emploi de responsable de l’intendance ES (Suisse allemande)

HES: Bachelor of Science in Facility Management; Executive Master of Facilitiy Management; Bachelor de diététicien/enne; Bachelor d’économiste d’entreprise; HES en hôtellerie et professions de l’accueil

Renseignements et soutien

Informations concernant les professions de l‘intendance: www.hauswirtschaft.ch ou auprès des écoles professionnelles

Offices d’orientation et de formation professionnelle du canton de résidence: www.orientation.ch

J'apprends le métier de gestionnaire en intendance en EMS parce que ce métier est varié, il existe plusieurs secteurs. J'aime travailler dans le social, côtoyer des personnes âgées, leur rendre service, faire plaisir jusqu'au bout.

Valentine Duperrex, Gestionnaire en intendance 

Employé/e en intendance AFP

Vous effectuez tous les travaux d’intendance importants dans un EMS. Votre activité concerne le nettoyage, l’entretien du linge, la restauration, les soins aux fleurs, le service, l’hygiène des locaux, la sécurité au travail et la prévention des accidents ainsi que l’établissement de rapports. En général, des checklists sont à votre disposition. Vous contribuez au fonctionnement sans heurts de l’intendance d’une grande entreprise et avez votre part de responsabilité. Votre sens pratique, votre esprit d’équipe et votre plaisir à rencontrer les gens font de vous une/e collaboratrice/eur appréciée/é du secteur de l’intendance.

Compétences nécessaires et prérequis

  • Sens pratique
  • Sens aigu l’ordre
  • Fiabilité et précision
  • Esprit d’équipe, sociabilité
  • Intérêt pour l’environnement, les aliments et les matériaux les plus divers, la santé et l’hygiène
  • Titre de fin de scolarité obligatoire et sens pratique

Formation

La formation dure 2 ans et s’achève par une procédure de qualification qui débouche sur une attestation fédérale professionnelle (AFP). Les cours ont lieu 1 fois par semaine à l’école professionnelle.

Possibilités de développement professionnel ultérieur

Si vos qualifications sont bonnes et que vous bénéficiez de recommandations de la part de votre formateur et de l’école et que vous avez trouvé un lieu de formation approprié, vous pouvez débuter en 2ème année de formation de Gestionnaire en intendance CFC.

Renseignements et soutien

Informations concernant les professions de l‘intendance: www.hauswirtschaft.ch ou auprès des écoles professionnelles

Offices d’orientation et de formation professionnelle du canton de résidence: www.orientation.ch