Habitat pour le grand âge

Vision Habitat Seniors de CURAVIVA Suisse

Le futur des soins aux personnes âgées.

Le vieillissement démographique, le nombre croissant de personnes tributaires de soins, le mode de vie autonome de la génération vieillissante des baby-boomers, le développement de nouvelles formes d’habitat et la tendance grandissante des offres intégrées entre les prestataires de services ambulatoires et stationnaires exigent des solutions nouvelles, globales et intergénérationnelles dans le domaine des soins aux personnes âgées.

C’est à cette fin que l’association de branche nationale CURAVIVA Suisse a élaboré le présent modèle. Celui-ci se base sur un concept qui permettra à l’avenir aux personnes âgées de vivre de manière autonome dans l’environnement qu’elles privilégient.

Dans la première version (modèle d’habitat et de soins 2030, 2016), les établissements médico-sociaux sont considérés comme des entreprises de services décentralisées et orientées vers l’espace social permettant aux personnes âgées de vivre de manière autonome dans l’environnement qu’elles privilégient. Ainsi, les personnes âgées restent là où la vie bat son plein et conservent leur réseau personnel tout en pouvant obtenir les services dont elles ont besoin.

La deuxième version, présentée en 2020, place désormais les personnes d’un espace social et d’habitat systématiquement au centre de l’intérêt. Ce modèle souhaite donner la possibilité à toute personne de pouvoir vivre et vieillir dans son espace social et d’habitat. Cela nécessite la mise en place de différents types d’offres dont les personnes pourront bénéficier au cours des différentes étapes de leur vie, en fonction de leurs besoins.

Ce modèle comprend également plusieurs principes directeurs stratégiques qui peuvent être adoptés et mis en œuvre par tous les prestataires.

Diffusion du modèle d’habitat et de soins 2030

Soutien du projet Prévention dans le domaine des soins de Promotion Santé Suisse

Les soins intégrés sont sans conteste une des approches les plus prometteuses pour appréhender de manière proactive les défis du système de santé face à l’évolution démographique. Ils font donc intégralement partie du modèle d’habitat et de soin 2030 de CURAVIVA Suisse et du concept de logement pour seniors qui y est associé. Pour CURAVIVA Suisse, il existe deux autres piliers importants pour des soins d’avenir axés sur les besoins des personnes dépendantes : le fait de se centrer véritablement sur les personnes ainsi qu’une logique de soins de plus en plus orientée en fonction du contexte social des usagères et usagers.

Quels sont les éléments concrets nécessaires à la réussite des projets et initiatives qui comptent mettre en œuvre un modèle de soins intégrés et orientés en fonction du contexte social ?

CURAVIVA Suisse étudie cette question en collaboration avec l’Institut et Haute école de la Santé La Source et le senior-lab : le projet a pour objectif de promouvoir la diffusion de soins intégrés et orientés selon le contexte social, conformément à la vision de l’habitat pour le grand âge et au modèle d’habitat et de soin 2030 de CURAVIVA Suisse. Des aides concrètes à la mise en œuvre seront élaborées. Au cours du projet, plusieurs outils seront développés pour permettre aux organisations et aux initiatives de mieux évaluer leur état d’avancement dans le domaine des soins intégrés et orientés selon le contexte social, ainsi que pour en déduire le potentiel de développement. D’ici à fin 2023, les résultats du projet seront progressivement publiés sur le site de CURAVIVA Suisse. Ils pourront être utilisés par toutes les personnes intéressées.

Dans un premier temps, les expériences de quatre organisations ont été rassemblées sous la forme d’exemples de meilleures pratiques. Par la suite et sur la base de ces connaissances, deux modèles seront élaborés : l’un pour évaluer le niveau de développement, l’autre concernant le financement.

Le rapport de synthèse contenant les facteurs de succès et les défis est désormais à disposition.

Répercussions financières du modèle d'habitat et de soins 2030

Étude réalisée par Polynomics SA pour le compte de CURAVIVA Suisse.

Avec le modèle d’habitat et de soins 2030, CURAVIVA Suisse propose une transition vers un concept de prise en charge «stationnaire et ambulatoire» où le choix d’une forme de soins ne serait plus déterminé par les fausses incitations des formes de financement actuelles mais par les besoins du client en termes de soins. Cette manière de se concentrer davantage sur le patient doit donner naissance à un processus de soins continu qui s’avèrerait non seulement bénéfique pour le patient, mais qui permettrait également de réaliser des économies. Autre moyen pour atteindre ces objectifs: une nouvelle forme de financement offrant les mêmes possibilités à tous les domaines de soins pour une prise en charge adaptée aux besoins. Autrement dit, les dérives actuelles suscitées par les différentes formes de financement doivent être éliminées.

Si, dans le modèle d'habitat et de soins 2030, l’intérêt pour les clients est incontestable, et les premières expériences nationales et internationales montrent toute la pertinence d’un processus de soins continu, nous ne disposons actuellement d’aucune donnée tangible quant à l’efficacité de ce système en termes de coûts. Concernant la Suisse, cette situation est notamment due au fait que les dépenses actuelles en matière de soins ne peuvent pas être directement prises en compte afin d’établir une estimation des coûts. En effet, les dépenses de santé actuellement observées sont en grande partie influencées par les fausses incitations des formes de financement.

C’est pourquoi CURAVIVA Suisse a chargé Polynomics AG d’évaluer l’impact du modèle d’habitat et de soins 2030 sur les coûts en comparaison avec la structure de prise en charge actuelle.

Concept de logements pour seniors

Types d’habitat et formes d’offres «intermédiaires» avec des prestations d’assistance

Les présentes fiches d’information proposent une catégorisation et une vue d’ensemble des formes d’habitat ambulatoire entre, d’une part, les formes d’habitat classiques à domicile (appartement, maison) et, d’autre part, les formes d’habitat stationnaires classiques (EMS). La catégorisation s’appuie sur le modèle «Habitat protégé en Suisse» pour les standards techniques ainsi que sur l’approche de l’espace social. Les trois types d’habitat suivants sont décrits comme des formes d’habitat «intermédiaires»: habitat communautaire, habitat avec prestations/assistance et groupes résidentiels décentralisés avec soins et assistance plus intensifs. La catégorisation et les fiches d’information qui l’accompagnent ont pour but de fournir aux acteurs intéressés des idées et des impulsions pour la mise en place et l’exploitation de nouvelles formes d’habitat autodéterminé dans l’espace social.

Clarification terminologique

Il existe des formes et des concepts d’habitat très divers pour les personnes âgées, mais leurs dénominations ne sont pas uniformes. Le Dr Heinz Rüegger, éthicien et gérontologue, a été mandaté pour clarifier les notions du point de vue gérontologique.

Habitat senior

Fédéralisme oblige, chaque canton cuisine ses propres recettes et surtout les nomme à son goût. Cette hétérogénéité et le manque de visibilité qui en suit n’aident évidemment en rien les décideurs politiques, les investisseurs et les entrepreneurs sociaux du domaine dans leurs tâches, ni les personnes concernées et leurs proches dans leurs choix.

Pour eux, CURAVIVA Suisse publie Habitat Senior – Proposition de lexique romand unifié, la première étude gérontologique nationale sur le sujet, complétée d’un lexique comparatif romand.

Habitat protégé

Entre les soins et l’accompagnement ambulatoires à domicile et stationnaires en institution, l’« habitat protégé » pour personnes âgées ou personnes en situation de handicap constitue une nouvelle forme d’habitat intégré qui gagne en importance. Mais à ce jour, la notion d’habitat protégé n’est pas suffisamment bien définie et les bases juridiques varient considérablement d’un canton à l’autre. L’étude sur « L’habitat protégé en Suisse – Les fondements d’un modèle » a pour ambition d’établir des standards en matière d’habitat protégé d’un point de vue professionnel. En complément, la brochure « Appartements protégés pour seniors – Bases légales cantonales en Suisse » propose un état des lieux de l’habitat protégé en Suisse.

Construction et conception

La psychologie de l’architecture

La psychologie de l’architecture définit l’adéquation de l’individu avec l’environnement bâti et fournit des indications pour améliorer cette adéquation par des mesures de construction et d’aménagement. La publication suivante décrit les compétences et les besoins des personnes âgées et en tire des recommandations pour concevoir leur milieu de vie.

Architecture d’intérieur dans le domaine de la santé

Le concept de « healing architecture » repose sur la thèse selon laquelle l’environnement construit peut avoir une influence sur la santé et le bien-être des personnes.

Selon cette idée, la qualité de l’espace dépend de multiples facteurs tels que la lumière, la couleur, l’odeur, le bruit et l’orientation. Ils contribuent tous dans une large mesure au bien-être et à la guérison. En conséquence, la healing architecture entre de plus en plus souvent en considération dans la conception et la réalisation d’établissements hospitaliers et autres maisons de santé. Et ce sont justement les personnes dépendantes et les personnes souffrant de démence qui ont besoin d’une architecture d’intérieur qui confère un sentiment de sécurité et de confiance tout en dégageant une atmosphère stimulante.

Nouvelle construction, agrandissement ou rénovation

La publication de CURAVIVA « De la vision au projet : nouvelle construction, agrandissement ou rénovation d’un EMS » détaille le processus de conception d’un projet de construction. La mandante ou le mandant d’un projet de construction, les directions des institutions et les autres personnes intéressées trouveront dans ce cahier thématique de précieux conseils pour la planification et la réalisation de leur projet.

Le concept technologique

Dans la perspective de soins intégrés et faisant partie de l’espace social, de nouvelles solutions technologiques peuvent soutenir l’organisation et le fonctionnement des structures et des processus. Le projet « concept technologique pour le Modèle d’habitat et de soins 2030 » se focalise sur la manière d’intégrer les nouvelles technologies dans les dispositifs de soins.

Prévention des chutes

Le Bureau de prévention des accidents (BPA) met à disposition des concepteurs et des maîtres d’ouvrage, des décideurs ainsi que des responsables des soins et de la sécurité une documentation technique qui a pour but de les aider à planifier et à surveiller les mesures architecturales en matière de prévention des chutes.

Documentation technique | Mesures constructives pour la prévention des chutes dans les EMS | Bureau de prévention des accident bpa | 2013

Prévention des chutes | Dossier thématique | CURAVIVA Suisse

Fumoirs et chambres de résidentes et résidents dans lesquelles la fumée est autorisée

Les recommandations suivantes peuvent être utiles à la conception, à l’aménagement et à l’entretien de fumoirs ou de chambres de résidentes et résidents dans lesquelles la fumée est autorisée.

Systèmes de climatisation

En marge des mesures de rénovation et de construction, les institutions de soins s’interrogent régulièrement sur la nécessité ou non d’intégrer des systèmes de climatisation. Les questions portent sur leur efficacité pour le bien-être ainsi que sur l’analyse des coûts et des avantages par rapport à d’autres mesures de protection contre la chaleur. Se référant aux données actuelles, la fiche d’information apporte des réponses à ces questions et propose des mesures et des conseils pour gérer la température des espaces et des bâtiments.

Informations complémentaires