Jahresbericht 2020 - Media Corner - Rapport annuel 2020 - Personnes âgées

Autonomie et visibilité

Personnes âgées

Les EMS ont été particulièrement touchés par la pandémie de Covid-19. Le Domaine spécialisé personnes âgées s’est engagé tout au long de 2020 aux côtés des directrices et directeurs des institutions et de leurs équipes sur des questions opérationnelles et spécialisées et, lorsque c’était nécessaire, sur certains points à clarifier auprès des pouvoirs publics. Outre ses activités dédiées, il s’est également engagé, au travers de nombreuses tribunes et interviews dans les médias spécialisés et généralistes, sur des thématiques qui ont souvent porté sur le maintien de la dignité et de la qualité de vie des résidentes et résidents en période de coronavirus. Par ailleurs, le domaine spécialisé s’est engagé concrètement dans des projets relatifs au contrat de prestations conclu avec l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Il a développé la « Vision Habitat Seniors » et soutenu le travail de lobbying de l’association au niveau fédéral au travers de son expertise en économie de la santé.

Défense des intérêts et travail spécialisé

Faire face aux défis de la pandémie de Covid-19.

En 2020, le coronavirus a lourdement impacté les EMS et influencé de manière significative l’agenda thématique du domaine spécialisé : alors qu’au début de la pandémie, l’accent était surtout mis sur les questions relatives à l’approvisionnement en matériel de protection et à l’interdiction des visites, la deuxième vague a accru le besoin des institutions en informations sur les fondamentaux scientifiques et l’assistance pratique en lien avec les vaccinations et tests Covid-19 à venir. Parallèlement, outre la question du financement des surcoûts, les institutions ont eu à faire face à une baisse de leur taux d’occupation.

Mise en œuvre du projet dans le cadre du contrat de prestations OFAS.

L’année 2020 a également été dominée par le démarrage concret des travaux en vue du contrat de prestations OFAS : les travaux préparatoires concernent un total de huit paquets de mesures, répartis en quatre champs d’action – l’habitat, les prestations centrées sur la personne, la participation sociale et la digitalisation. S’y ajoute par ailleurs le lancement d’un nouveau projet, soutenu par Promotion Santé Suisse, concernant la promotion des soins intégrés et orientés dans l’espace social. Tout au long de l’année 2020, l’équipe en charge a examiné de manière systématique les organisations pilotes sélectionnées qui proposent des structures de soins correspondantes. Ce travail de fond doit permettre d’établir ensuite une synthèse des principaux facteurs de réussite et des obstacles existant à la mise en place pratique de soins intégrés et orientés dans l’espace social. Les résultats de l’étude seront traités au travers de plusieurs outils d’analyse dans les années à venir et mis à disposition des équipes de recherche intéressées.

Publication de la « Vision Habitat Seniors ».

Autre étape importante : la publication de la « Vision Habitat Seniors », dans l’esprit du Modèle de soins et habitat 2030, mais mettant en lumière de manière encore plus systématique, et du point de vue des personnes concernées, sa conception de l’habitat et de la qualité de vie pour les personnes ayant besoin d'assistance. Ce nouveau modèle permet à chacune et chacun de vivre et de vieillir dans son cadre de vie et dans son environnement social. Pour ce faire, les personnes peuvent bénéficier de différents types d’offres au cours des différentes phases de leur vie et en fonction de leurs besoins individuels. Le projet comprend également divers principes stratégiques pouvant être adoptés et mis en œuvre par tous les prestataires.

Vers la « Vision Habitat Seniors »

Les apports de l’économie de la santé pour stimuler le lobbying au niveau fédéral.

En 2020 également, l’équipe Économie de la santé publique du Domaine spécialisé personnes âgées a contribué de manière significative au travail de lobbying au niveau fédéral, en apportant son expertise sur les sujets suivants : financement du matériel de soins, recouvrement des coûts liés à la pandémie de Covid-19, structures de soins de jour et de nuit, ainsi que structures de soins de longue durée, documentation des soins et facturation électronique. Sur ce dernier point, les prestataires doivent se voir accorder le libre choix du format d’échange de données, dans la mesure où cela n’entraîne pas une multiplication administrativement coûteuse des procédures d’échange de données.

Perspectives

En 2021, le Domaine spécialisé personnes âgées s’attachera à poursuivre les projets lancés en 2020. Un accent supplémentaire sera mis sur le soutien apporté aux EMS pour l’introduction du dossier électronique du patient (DEP). Il reste également un important travail à faire sur la direction future de CURAVIVA en tant qu’association de branche, et sur le développement de sa base de financement. Du point de vue de l’économie de la santé, il s’agira – en étroite collaboration avec l’Association Aide et soins à domicile Suisse – de développer des mesures concrètes pour le financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires (EFAS). Par ailleurs, les méthodes d’évaluation du temps de travail dans les différentes tâches de soins et d’accompagnement demeurent une question importante.

Domaine spécialisé personnes âgées

Marco Borsotti Président de la Conférence spécialisée personnes âgées

Markus Leser Responsable du Domaine spécialisé personnes âgées