Jahresbericht 2020 - Media Corner - Rapport annuel 2020 - Finances

Pour l’efficacité.

Finances

 

RAPPORT ANNUEL

Commentaire et explications sur les comptes annuels 2020

Situation financière actuelle

Les rubriques trésorerie et actifs à court terme avec cours boursier représentent 57,3 % de la somme du bilan et dominent le tableau du bilan. Celui-ci correspond à une organisation à but non lucratif (OBNL) traditionnelle, avec cette particularité que CURAVIVA Suisse ne possède pas de biens immobiliers dans son actif immobilisé et loue ses locaux.

Le financement par emprunt portant intérêt concerne peu les OBNL. En revanche, l’autofinancement (conservation des bénéfices) joue un rôle essentiel pour toute OBNL. Ainsi, le préfinancement nécessaire passe exclusivement par le compte de résultat et par la constitution de liquidités ainsi que par le capital engagé généré (capital d’organisation) et leurs contreparties au bilan.

L’indicateur du ratio de réserves 1 de ZEWO se calcule à partir du capital d’organisation, divisé par le total des charges, multiplié par 12 mois, et indique le nombre de mois durant lesquels le capital d’organisation peut assurer le maintien des activités de l’organisation. Selon la norme ZEWO 11 sur les réserves, la fourchette se situe entre au moins 3 mois et au plus 18 mois. L’Office fédéral des assurances sociales utilise cet indicateur dans le cadre du contrat de subvention passé avec CURAVIVA Suisse afin de déterminer les subsides d’aide à la vieillesse, conformément à l’art. 101bis LAVS. Le ratio de réserves 1 de CURAVIVA Suisse se monte à 6,7 mois.

Informations générales sur la marche des affaires

CURAVIVA Suisse boucle l’exercice sur un résultat annuel avant modification du capital d’organisation de CHF –1,0 million. Le budget prévoyait une perte de CHF 2,4 millions. Cette amélioration de CHF 1,4 million s’explique par une diminution des dépenses publicitaires et des charges liées à des projets, par une augmentation des recettes du Département prestations (réduit par un abandon de créance extraordinaire) et par une hausse des recettes financières. Dans l’ensemble, les mesures du Conseil fédéral n’ont pas eu d’impact économique significatif durant l’exercice sous revue. Par rapport au budget, l’utilisation/l’attribution du capital engagé a pu être réduite de CHF 1,4 million correspondant à l’amélioration enregistrée. La faible réduction budgétée des fonds dans le capital d’organisation engagé généré, pour des dépenses limitées dans le temps en lien avec des projets et pour le financement de domaines de l’organisation sous-financés, n’a pas été entièrement réalisée.

Perspectives

Le budget 2021 présente un résultat annuel avant modification du capital d’organisation de CHF –2,0 millions. À l’avenir, les prestations de l’association ne seront plus en mesure de générer des ressources financières pour les activités de l’association à la même hauteur que les années précédentes. À moyen terme, les déficits structurels menacent l’équilibre financier de CURAVIVA Suisse. Au lieu de la faible réduction budgétée des fonds dans le capital d’organisation engagé généré dont il est question pour l’exercice 2020, les fonds seront désormais nécessaires pour absorber les déficits structurels. Afin de contrecarrer la perte avant modification du capital d'organisation, un programme d'optimisation a été lancé au cours de l'année 2021. Le programme doit être conçu de façon à avoir une réserve pour imprévus et assurer la performance agile et la force d’innovation de CURAVIVA Suisse. Pour parvenir à une stabilisation à long terme et disposer d’une base solide, le modèle d’affaire actuel sera également examiné en vue de son optimisation.

Rapport financier

En plus de la partie financière publiée dans le rapport d’activité de CURAVIVA Suisse, un rapport financier complet avec les comptes par domaine est disponible sur le site internet de CURAVIVA Suisse. Les comptes annuels des filiales et des participations y figurent sous une forme condensée.

Statistique des membres

Statistique des membres 2020

Évolution du nombre de membres de 2010 à 2020 (nombre d’institutions)

L’année 2020 a enregistré deux fois plus de fusions et de fermetures que l’année précédente. Tandis que le nombre des entrées ordinaires dépasse celui des sorties ordinaires. 

Bilan

Compte de résultat

Résultat du mouvement de trésorerie

Résultat de la modification du capital

Tableau des immobilisations

Avenant


Commission de gestion

Rapport 2020 de la Commission de gestion (CG) à l’attention de l’Assemblée des déléguées et délégués de CURAVIVA Suisse du 23 juin 2021 :

Durant l’année sous revue, les membres de la Commission de gestion se sont réunis le 3 avril 2020 et le 23 octobre 2020 en visioconférence (Covid-19 oblige) pour deux séances ordinaires.

À l’occasion de sa réunion du 3 avril, la CG s’est informée de l’avancement du projet de fédération et de la planification des étapes à suivre. Autre point fort auquel la CG s’est intéressée, l’acquisition et l’intégration opérationnelle de la société Q-Sys SA. D’autres thèmes ont été abordés, fortement liés à l’actualité, en l’occurrence à la situation pandémique et aux mesures instaurées dans les institutions. S’est également inscrit en marge de cette information, le concept de digitalisation et sa mise en œuvre au sein de CURAVIVA Suisse, des écoles supérieures et de la formation continue.

La séance d’automne a été consacrée à la discussion sur les comptes semestriels ainsi que sur le budget 2021. Il était important de disposer d’un état des lieux concernant les perspectives financières de l’association en lien avec la future fédération. Le monitoring a montré que la situation s’était détériorée au cours des derniers mois, en particulier du côté des revenus, aussi bien ceux de l’association que ceux des filiales et des participations, en raison notamment de la situation conjoncturelle (recul des recettes dû à la crise du coronavirus). La CG a pris connaissance du rapport très détaillé de la Direction à propos de la situation pandémique, des évaluations au niveau fédéral, du traitement de la pandémie par la recherche et le développement et du soutien quotidien et de la collaboration avec les membres sur divers sujets, dans un contexte en perpétuel changement. L’état d’avancement du projet de fédération a également retenu l’attention, avec la possibilité de consulter la proposition adressée à l’Assemblée extraordinaire des déléguées et délégués et la première ébauche des statuts.

En outre, la commission financière de la CG a accompagné régulièrement les comptes trimestriels, le bouclement annuel ainsi que le budget de CURAVIVA Suisse.

En raison de son départ à la retraite au 30 avril 2021, Jürg Leuenberger a démissionné à la fin de l’exercice 2020. Nous lui adressons ici nos remerciements pour son engagement.

Sur la base du rapport de l’organe de révision Balmer Etienne SA du 24 avril 2021 et se référant à ses propres conclusions, la CG recommande à l’Assemblée des déléguées et délégués du 23 juin 2021 :

  1. d’approuver les comptes annuels 2020 qui bouclent sur une perte de CHF 75 000 ;
  2. de donner décharge sans réserve au Comité et à la Direction.

La CG remercie le Comité et la Direction pour leur collaboration ouverte et constructive.
 

Berne, le 26 avril 2021

Andy Ryser | Président de la CG
Jörg Ziemssen | Membre de la CG

Organe de révision

Rapport de l’organe de révision relatif aux comptes annuels à l’attention de l’Assemblée des déléguées et délégués de CURAVIVA Suisse :

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit des présents comptes annuels de votre société comprenant le bilan, le compte de résultat, le tableau de flux de trésorerie, le résultat de la modification du capital et de l’annexe pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2020. Conformément aux Swiss GAAP RPC 21, les données du rapport de performance ne sont pas soumises à l’obligation de contrôle de l’organe de révision.

Responsabilité du Comité

La responsabilité de l’établissement des comptes annuels, conformément aux Swiss GAAP RPC, aux prescriptions légales et aux statuts, incombe au Comité. Cette responsabilité comprend la conception, la mise en place et le maintien d’un système de contrôle interne relatif à l’établissement et à la présentation des comptes annuels, afin qu’ils ne contiennent pas d’anomalies significatives qui résulteraient de fraudes ou d’erreurs. En outre, le Comité est responsable du choix et de l’application de méthodes comptables appropriées ainsi que des estimations comptables adéquates.

Responsabilité de l’organe de révision

Sur la base de notre audit, notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur les comptes annuels. Nous avons effectué notre audit conformément à la loi suisse et aux normes d’audit suisses. Selon ces normes, nous devons planifier et réaliser l’audit de façon à obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels ne contiennent pas d’anomalies significatives.

Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de recueillir des éléments probants concernant les valeurs et les informations fournies dans les comptes annuels. Le choix des procédures d’audit relève du jugement de l’auditeur, de même que l’évaluation des risques que les comptes annuels puissent contenir des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. Lors de l’évaluation de ces risques, l’auditeur prend en compte le système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes annuels pour définir les procédures d’audit adaptées aux circonstances, et non pas dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité de celui-ci. L’audit comprend, en outre, une évaluation de l’adéquation des méthodes comptables appliquées, du caractère plausible des estimations comptables effectuées ainsi qu’une appréciation de la présentation des comptes annuels dans leur ensemble. Nous estimons que les éléments probants recueillis constituent une base suffisante et adéquate pour former notre opinion d’audit.

Opinion d’audit

Selon notre appréciation, les comptes annuels pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2020 présentent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats en accord avec les Swiss GAAP RPC, et sont conformes à la loi suisse et aux statuts.

Rapport sur d’autres dispositions légales

Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d’agrément conformément à la Loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il n’existe aucun fait incompatible avec notre indépendance.

Conformément à l’art. 728a al. 1 ch. 3 CO et à la Norme d’audit suisse 890, nous attestons qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’établissement et la présentation des comptes annuels, défini selon les prescriptions du Comité.

Nous recommandons d’approuver les comptes annuels présentés.

Nous attirons l’attention sur le fait que, contrairement aux dispositions de Swiss GAAP RPC 30, les comptes n’ont pas été consolidés.
 

Lucerne, le 24 avril 2021

Balmer-Etienne AG
Alois Köchli |
expert-réviseur agréé (réviseur responsable)
Reto Klauser | expert-réviseur agréé

 


 

RAPPORT FINANCIER

Comptes par secteur

des Domaines spécialisés, des Départements et de la Direction

Les comptes par secteur sont établis sur la base des coûts complets. Contrairement aux comptes d’exploitation de l’ensemble de l’association, les comptes par secteur prennent en considération la répartition des frais généraux. Les charges de personnel comprennent les services fournis à d’autres Départements non imputés via les frais généraux. Les autres charges d’exploitation se composent des coûts de location, de gestion, de publicité, etc.

Filiales et participations
 


 


 


 

Finances et administration

Ruben Meyer Responsable du Département finances et administration