Jahresbericht 2020 - Media Corner - Rapport annuel 2020 - Communication

Pour la transparence.

Communication

En 2020, le Département communication a concentré l’essentiel de ses activités sur la crise liée au coronavirus. La situation extrêmement difficile des institutions durant la première et – après un court répit durant l’été – la deuxième vague a impacté les activités de l’association et, par conséquent, les besoins en communication. Les mesures de lutte contre la pandémie prises par le Conseil fédéral et les cantons ont nécessité de la part de l’association un travail de clarification important et permanent au niveau institutionnel. Les informations obtenues ont été mises très rapidement à disposition des membres.

Information et sensibilisation

Communication (de crise) : des moyens éprouvés et nouveaux.

Avec environ 300 000 visiteurs à fin 2020, le site internet a connu une augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente. Les données de connexion et les interactions enregistrées avec les divers réseaux sociaux traduisent de manière impressionnante un immense besoin d’information sur la pandémie de Covid-19. L’association a en outre eu recours à 34 reprises à des mailings directs pour informer au plus vite les principales personnes intéressées sur les mesures prises par les autorités, transmettre des informations spécialisées sur le coronavirus et faire le point sur les clarifications en cours avec les pouvoirs publics.

Avant même le premier confinement, une page d’info sur le coronavirus avait été publiée. Cette page a été mise à jour régulièrement avec des informations scientifiques et opérationnelles pour les institutions, et des aides pour le personnel des soins et de l’accompagnement. Le site dédié a enregistré quelque 28 000 consultations, avec une durée moyenne de connexion de six minutes et demie. Une première évaluation, réalisée au cours de l’été, a révélé un nouveau besoin d’information : la sensibilisation du grand public à la situation très difficile des EMS et de leurs équipes. Dans le cadre d’une campagne de communication, les groupes cibles tels que les médias, les milieux politiques et le public intéressé se sont donc vu régulièrement proposer un aperçu approfondi des questions diverses et complexes sur le plan éthique du fait de la tension entre protection et autonomie.

Vers le site d’information

Vers le site de la campagne

Intérêt médiatique croissant pour la pandémie dans le contexte institutionnel.

Les personnes ayant besoin d'assistance résidant en EMS ont été particulièrement touchées par la crise de Covid-19 et par les mesures de protection mises en place. L’intérêt du public a donc été particulièrement élevé, et une grande partie du travail médiatique s’est concentrée sur la gestion du coronavirus dans le domaine des personnes âgées et sur les prises de position de l’association relatives aux mesures adoptées. CURAVIVA Suisse a ainsi répondu à 220 demandes de journalistes, parmi lesquelles 180 liées au coronavirus, et qui se sont concentrées diversement, au gré de l’évolution de la pandémie, sur les interdictions des visites, les groupes tests, le matériel et les mesures de protection, le nombre de cas, la stratégie de vaccination et sa mise en place, etc. En outre, CURAVIVA Suisse, avec les associations partenaires, s’est exprimée trois fois publiquement sur les préoccupations soulevées par la pandémie de Covid-19, sous la forme de communiqués de presse : sur les exigences politiques, sur la prolongation du service d’assistance fourni par l’armée aux institutions de soins, et un appel pressant adressé à la population en général et aux autorités politiques sur les mesures de protection.  

Vers les communiqués de presse

Mise en ligne de réunions virtuelles sur d’importantes questions de branche.

En dépit des conditions difficiles, CURAVIVA Suisse, parfois en collaboration avec des partenaires, a pu promouvoir des thématiques importantes pour la branche. Le Congrès spécialisé sur l’habitat protégé, centré sur l’étude des coûts, s’est déroulé sous une forme hybride, avec la participation en présentiel de 100 représentantes et représentants des pouvoirs publics et de la branche, et 500 personnes qui ont participé en ligne. Le congrès et l’étude de coûts ont reçu un très bon accueil du public (professionnel) et permettront de poursuivre la défense des intérêts du secteur au niveau politique. La mise en place des colloques thématiques de CURAVIVA sur des questions importantes de la pratique et du travail spécialisé a été très compliquée : en raison de la pandémie, seules cinq de ces rencontres ont pu avoir lieu, en présentiel et sous une forme réduite, ou en ligne.

Nouvelle étude se penche sur les coûts de l’habitat protégé | Communiqué de presse (pdf, 366 KB)

CURAVIVA Suisse, senesuisse, Aide et soins à domicile Suisse, ASPS | 12 octobre 2020

Vers la documentation des manifestations

Identification des besoins d’action au niveau politique.

En 2020, le travail au niveau politique a été souvent mené avec la coopération d’associations partenaires. En collaboration avec INSOS Suisse, CURAVIVA Suisse a ainsi porté sur la scène politique les demandes adressées par les institutions pour personnes ayant besoin d'assistance relatives à la gestion de la pandémie de coronavirus. Ces demandes ont été appuyées par deux motions et un postulat. Un autre dossier central en 2020 a été la contre-proposition indirecte à l’initiative dite des soins infirmiers : les associations partenaires ont ainsi à nouveau réussi à s’inviter dans les délibérations du Conseil national. Dans le cadre de la 7e révision de l’AI, l’engagement a porté, là aussi avec succès, sur la promotion de l’intégration. Une motion de commission sur le financement des soins palliatifs a également pu être lancée. Enfin, diverses prises de position ont été publiées, sur le renforcement de la qualité, par exemple, ou sur la maîtrise des coûts dans le système de santé.

Vers les prises de position

Des contenus instructifs à disposition de la branche.

En 2020, les dossiers des dix éditions en allemand et des quatre éditions en français de la revue spécialisée Curaviva ont traité des sujets d’intérêt général tels que l’habitat, l’alimentation, l’amitié ou la psychologie, en se concentrant sur les aspects concernant les institutions. L’équipe de rédaction s’est également intéressée aux exigences spécifiques auxquelles sont soumises les institutions, notamment dans les domaines de la qualité, des profils professionnels et des soins intégrés. Le numéro de décembre, consacré au coronavirus, a mis en évidence les défis auxquels la branche est confrontée, au travers de reportages dans des institutions des trois domaines spécialisés. Il a également fait une large place aux aides apportées par l’association en la matière.

Vers la revue spécialisée

Perspectives

En 2021, le Département communication va continuer à concentrer l’essentiel de ses efforts sur la défense des intérêts des membres dans le contexte de la pandémie actuelle, que ce soit au travers des relations médias, de la communication interne ou dans le cadre des Public Affairs. Sur la scène politique, il faut s’attendre à une épreuve de force à propos de la contre-proposition indirecte à l’initiative des soins infirmiers, et les délibérations au Conseil des États sur le rapport du Conseil fédéral pourraient constituer un premier pas vers l’intégration des soins dans le projet EFAS. Pour sa part, la revue spécialisée réservera ses dossiers aux principaux défis du secteur, comme la désinstitutionalisation, demandée tant au niveau politique que sociétal, ou la digitalisation.

Les thèmes centraux des domaines spécialisés seront accompagnés par des mesures de communication. Le département sera également très impliqué dans les projets de corporate identity et de corporate design de la future fédération ARTISET, ainsi que dans l’élaboration de concepts de communication dans ce cadre.

Département communication

Eva Strebel Responsable du Département communication