CURAVIVA Suisse - Infos specialisées - Entrée et séjour en EMS - Entrée en EMS
Entrée en EMS

Entrée en EMS

  • De quoi dois-je tenir compte, si je dois entrer dans un home directement après un séjour en hôpital ?

    A l’interface entre l’hôpital de soins aigus et un EMS ou entre des soins ambulatoires à domicile fournis par un service d’aide et de soins à domicile et des ...

    A l’interface entre l’hôpital de soins aigus et un EMS ou entre des soins ambulatoires à domicile fournis par un service d’aide et de soins à domicile et des soins stationnaires de longue durée, il s’agit de s’assurer que les compétences sont clairement réglées et que toutes les informations sont transmises. C’est la raison pour laquelle les hôpitaux, les services d’aide et de soins à domicile et les homes règlent de plus en plus souvent ces transferts au moyen de déroulements standardisés. De telles « exigences minimales harmonisées » doivent « favoriser une bonne collaboration », précise par exemple la procédure adoptée par les institutions du canton de Zurich. Dans ce cadre, on tient compte non seulement des intérêts du personnel de soins et d’accompagnement, mais aussi, et de manière explicite, des besoins des patientes et des patients. C’est pourquoi il y a lieu de tenir compte des différentes exigences des personnes concernées, lors de ces transferts :

    • la procédure est discutée avec la patiente, le patient ou une personne de référence, documentée et remise par écrit. La responsabilité de cette procédure est portée par l’hôpital ;
       
    • la patiente, le patient ou une personne de référence est intégré dans le processus de décision concernant le transfert dans un home. La responsabilité de cette procédure est portée par l’hôpital et le home ;
       
    • les tâches à effectuer par la patiente, le patient ou une personne de référence sont discutées, documentées et remises par écrit. La responsabilité de cette procédure est portée par l’hôpital et le home ;
       
    • aussi bien l’hôpital que le home désignent, chacun, un(e) interlocuteur(trice) pour la patiente, le patient ou une personne de référence ;
       
    • le transfert individuel est consigné dans un rapport de transfert. Dans celui-ci, l’hôpital transférant communique au home toutes les informations personnelles et médicales pertinentes.


    Liens

    Standardisierte Abläufe Spital-Spitex-Pflegeheim der Zürcher Initiative UeberTritte (uniquement en allemand)
    Formular Überweisungsrapport der Zürcher Initiative UeberTritte (uniquement en allemand)
    Transfert hôpital-EMS, modèle Réseau Santé Haut Léman

    Fermer
  • Comment gérer les sentiments de culpabilité, lorsque j’inscris un proche dans un home ?

    Celui ou celle qui convient, par exemple, avec ses parents que ceux-ci déménagent dans un home peut souffrir de sentiments de culpabilité : est-ce que je me débarrasse de ...

    Celui ou celle qui convient, par exemple, avec ses parents que ceux-ci déménagent dans un home peut souffrir de sentiments de culpabilité : est-ce que je me débarrasse de mes chers pour mieux profiter de la vie et être libéré de la charge des soins et de l’accompagnement ? Personne ne doit avoir mauvaise conscience, compte tenu de l’excellente réputation des EMS suisses. L’étude RESPONS réalisée en 2015 par la Haute école spécialisée bernoise a montré, sur la base d’un sondage représentatif, que 94 % de toutes les résidentes et de tous les résidents recommanderaient leur home.

    Une préparation sérieuse et en temps utile de la décision relative à l’entrée dans un home peut contribuer à éviter des sentiments de culpabilité. Abordez ce sujet activement et intégrez vos proches dans le processus. Allez, ensemble, visiter des homes. Les homes organisent régulièrement des journées de visite et vous conseilleront volontiers.

    A côté des besoins et des souhaits de vos proches, vos propres besoins comptent aussi : prenez conscience du fait que vous n’êtes aussi qu’un homme ou une femme, et qu’à un moment donné, vous ne pouvez pas en faire plus, compte tenu de votre vie professionnelle et de votre vie de famille, et faites-le savoir à votre entourage. Parlez-en ouvertement, avant d’être dépassé par la situation et les exigences en matière de soins et d’accompagnement.

    Et si vous avez malgré tout des sentiments de culpabilité, faites appel à des conseils professionnels, p. ex. de la part d’une psychologue ou d’un assistant spirituel. Souvent, ces sentiments sont liés à des problématiques plus profondes comme la reconnaissance et l’affection des proches ou à la crainte de critiques ou d’une privation d’affection.

    Le séjour dans un home permet de changer la qualité de vie de vos proches – pour une meilleure qualité de vie.

    Lien

    Résumé de l’étude RESPONS « Qualité de vie et des soins en EMS » (2015).

    Fermer
  • Quelles sont les formes d’habitation et d’accompagnement qui existent ?

    Les formes d’habitation actuelles pour les personnes âgées sont diversifiées et adaptées aux besoins en matière d’accompagnement et de soins des ...

    Les formes d’habitation actuelles pour les personnes âgées sont diversifiées et adaptées aux besoins en matière d’accompagnement et de soins des résidentes et des résidents.

    • Vieillir à la maison. Cela correspond au souhait de la plupart des personnes âgées. Si nécessaire, celles-ci peuvent faire appel à des prestations de service externes. Les soins sont donnés par des proches et/ou avec l’aide d’un service d’aide et de soins à domicile.
       
    • Appartement/résidence pour personnes âgées. Ce sont des appartements construits spécifiquement pour les personnes âgées. Idéalement, ils sont non seulement conçus sans obstacles, mais aussi situés dans un environnement approprié pour les personnes âgées, bien intégrés dans le quartier et rattachés aux prestations publiques.
       
    • Vivre avec services / logement avec assistance. Cette offre combine l’appartement pour personnes âgées avec la possibilité de solliciter des prestations professionnelles en fonction des besoins – repas, aide au ménage, assistance sociale, soins, culture, loisirs.
       
    • Communauté d’habitation pour personnes âgées. Ce sont des arrangements autogérés et mis en place sur le long terme sous la forme de communautés d’habitation, dans lesquelles chaque résidente et chaque résident a son propre espace. La cuisine, la salle à manger, le salon, les chambres d’amis et, selon les cas, la salle de bains sont partagés.
       
    • Communauté d’appartements pour personnes âgées. Vivre ensemble, mais individuellement : dans une communauté d’appartements pour personnes âgées, chaque personne dispose de son propre appartement verrouillable. Selon les cas, il peut aussi y avoir des espaces communs intérieurs ou extérieurs.
       
    • Maison multigénérationnelle. Une forme d’habitation dans laquelle plusieurs générations (personnes âgées, jeunes familles, personnes seules) se complètent et se soutiennent mutuellement. Variante : les personnes âgées disposant de beaucoup d’espace mettent à disposition des pièces ou un appartement contre une aide au ménage, pour le jardin, l’accompagnement, etc.
       
    • Home pour personnes âgées. Pour les personnes âgées qui ne veulent ou ne peuvent pas vivre de manière autonome, mais qui n’ont pas besoin de soins. Elles ont leur propre chambre et salle d’eau, mais pas de cuisine propre. Les prestations telles que repas, lessive, nettoyage, conseils, utilisation de locaux communs et offres d’animation sont comprises.
       
    • Résidence pour personnes âgées. Home pour personnes âgées de niveau supérieur. Les résidents disposent de leur propre appartement avec salle de bains et cuisine, mais vivent ensemble dans un établissement avec une vaste offre de prestations professionnelles : piscine, restaurant, salle de fitness, manifestations culturelles, etc. Souvent également avec un service de soins.
       
    • Home médicalisé / établissement médico-social (EMS). Pour personnes âgées ayant besoin de soins et d’accompagnement étendus. Personnel de soins disponible 24 heures sur 24. Chambres à un ou à deux lits avec salle d’eau. Des prestations professionnelles couvrant tous les domaines de la vie font partie intégrante de l’offre.
       
    • Résidence médicalisée. Celle-ci a une structure similaire au home médicalisé et est souvent gérée de manière décentralisée. Les résidences médicalisées représentent également une forme d’habitation à l’intérieur d’un home médicalisé. L’accompagnement est assuré par un personnel de soins qualifié.
       
    • Structures de jour et de nuit. Les offres d’accompagnement de jour pour personnes âgées ne cessent de se développer. La structure de jour et la fourniture de soins sont p.ex. fournis par un EMS rattaché. Aujourd’hui, il existe des offres d’accompagnement temporaires, par exemple après un séjour en hôpital ou un problème de santé, pour pouvoir revenir vivre à la maison.


    Certaines institutions combinent différentes formes d’habitation et d’accompagnement. On pourra s’informer de ces offres directement auprès des institutions.

    Informations complémentaires

    Logement pour les seniors: le choix qui vous convient
    Guide de Pro Senectute Logement pour les seniors : le choix qui vous convient
    VIVA Luzern AG. (2016). Am Puls der Zeit: Wohnformen im Alter. In: viva! Magazin. Ausgabe 3, Oktober 2016, S. 12–17. (Uniquement en allemand)

    Fermer
  • Quelles sont les démarches administratives à effectuer avec le home avant d’entrer dans celui-ci ?

    Celui ou celle qui souhaite s’inscrire pour une place dans un EMS le fait directement auprès du home au moyen d’un formulaire ou d’une demande. Certains cantons appliquent ...

    Celui ou celle qui souhaite s’inscrire pour une place dans un EMS le fait directement auprès du home au moyen d’un formulaire ou d’une demande. Certains cantons appliquent des procédures différentes – dans ce cas, les institutions sont informées et le communiquent à l’auteur de la demande. On peut s’inscrire à plusieurs endroits en même temps ; il faut toutefois éviter tout engagement écrit avant d’avoir fait son choix définitif. Plusieurs associations cantonales de CURAVIVA ainsi que les services des administrations cantonales compétents pour les questions relatives aux personnes âgées proposent une vue d’ensemble des places disponibles dans les homes et/ou une liste des homes.

    Avant de vous inscrire, vous devriez avoir un entretien avec la direction du home ou une personne responsable de l’institution. Vous pouvez bien entendu vous faire accompagner, pour cela, par une personne de confiance. Dans le cadre de cet entretien, vous devriez poser les questions qui vous tiennent à cœur concernant la vie dans l’institution et vous informer de la suite des démarches : quelles sont les formalités d’inscription ? Y a-t-il une liste d’attente ? Comment se déroule concrètement l’entrée dans le home ? Les réponses à ces questions et à d’autres peuvent varier d’une institution à l’autre.

    Si l’EMS choisi est situé dans un autre canton que votre canton de domicile, la prudence est de mise. Il faut absolument une évaluation supplémentaire entre le home choisi dans le canton A et la commune d’origine dans le canton B. Cela du fait que le financement des soins, qui sont pris en charge par les pouvoirs publics, n’est pas réglé de manière satisfaisante par la législation actuelle (voir aussi la question « Où puis-je me faire conseiller sur le financement, l’organisation, l’inscription/désistement et la procédure pour l’entrée dans un home ? »).

    Pour pouvoir entrer dans une institution, il faut une ordonnance médicale. Celle-ci fait état d’un besoin de soins ou précise qu’en raison de difficultés sociales ou de démence sénile, il vous est impossible de rester dans votre domicile actuel. L’entrée dans un EMS n’est liée à aucune limite d’âge. Cela vaut également pour les autres formes d’habitation pour personnes âgées telles que le logement avec services, les soins aigus et de transition, les structures de jour et de nuit, etc. (voir aussi la question « Sous quelles conditions puis-je vivre dans un EMS ? »).

    Le nouveau droit de la protection de l’adulte prévoit qu’un contrat de prise en charge écrit soit conclu en cas de séjour de longue durée dans une institution médicalisée. Ce contrat règle les prestations à fournir par l’institution et la rémunération correspondante (voir aussi la question « Quels sont les droits et les obligations découlant du contrat d’hébergement ? »).

    Liens

    Associations cantonales de CURAVIVA Suisse
    Modèle de contrat d’hébergement de CURAVIVA Suisse
    Recommandations sur le contrat d’accueil et de soins, Pro Senectute
    Pro Senectute : L’entrée en home – A quoi dois-je penser avant d’entrer en home?

    Fermer
  • Sous quelles conditions puis-je vivre dans un EMS ?

    L’entrée dans un EMS n’est liée à aucune limite d’âge. Cela vaut également pour les autres formes d’habitation pour personnes ...

    L’entrée dans un EMS n’est liée à aucune limite d’âge. Cela vaut également pour les autres formes d’habitation pour personnes âgées telles que le logement avec services, les soins aigus et de transition, les structures de jour et de nuit, etc.

    Pour pouvoir entrer dans une institution, il faut toutefois une ordonnance médicale. Celle-ci fait état d’un besoin de soins ou précise qu’en raison de difficultés sociales ou de démence sénile, il vous est impossible de rester dans votre domicile actuel.

    Fondamentalement, chaque personne doit pouvoir rester le plus longtemps possible dans son cadre familier (cf. Höpflinger & Van Wezemael, 2014, p. 147). Plusieurs prestations des soins ambulatoires (services privés ou publics d’aide et de soins à domicile), de Pro Senectute ou d’autres organisations s’inscrivent dans cette optique. Ces prestations sont généralement coordonnées par la commune de domicile.

    Source

    Höpflinger, F. & Van Wezemael, J. (Hrsg.). (2014). Age Report III: Wohnen im höheren Lebensalter. Grundlagen und Trends. Zürich & Genf: Seismo.

    Fermer
  • Où puis-je me faire conseiller sur le financement, l’organisation, l’inscription/désistement et la procédure pour l’entrée dans un home ?

    Pour toutes les questions relatives à l’entrée dans un home, on s’adressera en premier lieu au home lui-même. L’institution connaît parfaitement le ...

    Pour toutes les questions relatives à l’entrée dans un home, on s’adressera en premier lieu au home lui-même. L’institution connaît parfaitement le déroulement et la procédure pour l’entrée de nouvelles résidentes ou nouveaux résidents. Elle est généralement également bien documentée (brochures, site Internet, etc.), ce qui permet d’étudier calmement toutes les informations.

    Si l’EMS choisi est situé dans un autre canton que le canton de domicile actuel, la prudence est de mise. Il faut absolument une évaluation supplémentaire entre le home choisi dans le canton A et la commune d’origine dans le canton B. Cela, du fait que le financement des soins à prendre en charge par les pouvoirs publics n’est pas réglé de manière satisfaisante par la législation actuelle.

    Les associations cantonales de CURAVIVA ainsi que Pro Senectute proposent, sur leurs sites Internet, des informations sur l’entrée dans un home ainsi que des aides pour la préparation de celle-ci.

    Voir également :

    Question : « Quelles sont les démarches administratives à effectuer avec le home avant d’entrer dans celui-ci ? »

    Liens

    Associations cantonales de CURAVIVA Suisse
    Pro Senectute: Logement, entree en home

    Fermer
  • Quels sont les droits et les obligations découlant du contrat d’hébergement ?

    Fondamentalement, les EMS sont libres de concevoir leurs contrats d’hébergement comme ils l’entendent – pour autant qu’ils ne violent pas de droit en vigueur. Comme ...

    Fondamentalement, les EMS sont libres de concevoir leurs contrats d’hébergement comme ils l’entendent – pour autant qu’ils ne violent pas de droit en vigueur.

    Comme pour un contrat de bail conventionnel, la résiliation du contrat d’hébergement est également soumise à un délai de préavis. En cas de décès, ce délai est souvent de 30 jours. Cela signifie que les coûts de l’hôtellerie restent dus pendant cette période, mais au plus tard jusqu’à la location de la chambre à une nouvelle résidente ou un nouveau résident.

    CURAVIVA Suisse propose aux EMS un modèle de contrat d’hébergement comprenant tous les points nécessaires pour la conception d’un tel contrat. Pro Senectute propose également des informations et des recommandations relatives au contrat d’accueil et de soins.

    Liens

    Modèle de contrat de pension de CUVAVIVA Suisse
    Recommandations sur le contrat d’accueil et de soins Pro Senectute

    Fermer
  • Qu’est-ce que je peux et je dois amener dans le home ?

    Dans de nombreux EMS, il est possible d’amener des objets personnels (tableaux, petits meubles, etc.) de son ancien logement. Le plus souvent, la chambre est dotée d’un lit ...

    Dans de nombreux EMS, il est possible d’amener des objets personnels (tableaux, petits meubles, etc.) de son ancien logement. Le plus souvent, la chambre est dotée d’un lit médicalisé, d’une installation en cas d’urgence, d’une table, d’une chaise et d’une armoire.

    Les nombreuses nouvelles formes d’habitat permettent toutefois également des solutions allant plus loin. Ce qu’on peut amener dépend finalement de l’offre de logement et des possibilités spécifiques de l’institution.

    Comme cette question concerne l’entrée dans le home, on s’adressera directement à l’EMS pour tout complément d’information.

    Fermer
  • Quelles sont les démarches administratives à effectuer soi-même avant d’entrer dans un EMS ?

    Cela dépend d’un canton à l’autre, autrement dit, de son canton de domicile. Il y a plusieurs services qui pourront volontiers vous renseigner à ce sujet. Ce qui ne ...

    Cela dépend d’un canton à l’autre, autrement dit, de son canton de domicile. Il y a plusieurs services qui pourront volontiers vous renseigner à ce sujet. Ce qui ne change pas : tous les EMS sont tenus d’apporter leur soutien aux nouvelles résidentes et aux nouveaux résidents pour les démarches administratives. Le plus simple est donc de s’adresser aux responsables de l’institution – si possible pas au dernier moment, afin de n’oublier aucune démarche.

    Sans que cette liste soit nécessairement exhaustive, les démarches suivantes doivent être effectuées par la personne avant ou pendant l’entrée dans le home :

    • Choisir l’institution. Dans tous les cantons, les EMS peuvent être contactés directement et visités – dans certains cas, on peut même y effectuer un séjour test. C’est la meilleure manière de trouver quelle institution et quelle forme d’habitat correspond à ses propres besoins. Si l’institution convient, on peut lui adresser une demande d’admission (voir également question « Quelles sont les démarches administratives à effectuer avec le home avant d’entrer dans celui-ci ? »). Une ordonnance médicale est nécessaire pour entrer dans une institution (voir également question « Sous quelles conditions puis-je vivre dans un EMS ? »).
       
    • Cas particuliers. Certains EMS font partie d’un groupe ou sont exploités par des communes ou des régions. Dans ce cas, des démarches administratives supplémentaires peuvent être nécessaires pour la demande d’admission, par exemple le complètement d’un formulaire d’inscription détaillé ou l’inscription par le biais de l’administration communale. Les institutions concernées vous conseilleront volontiers.
       
    • Résiliation du bail. L’obligation ou non de résilier son bail dépend du canton de domicile. A Genève, par exemple, l’entrée dans un home implique le départ définitif de son ancien domicile et représente, pour la gérance, un motif de résiliation avec effet immédiat. Dans le canton de Vaud voisin, en revanche, on peut garder son bail durant le premier mois de séjour dans l’institution.
       
    • Annonce d’arrivée / de départ à la commune. Aussi bien lors du départ de son ancienne commune de domicile que lors de l’entrée dans sa nouvelle commune de domicile, il est important de l’annoncer au contrôle des habitants de la commune (administration communale). Le délai pour cette annonce est généralement de 14 jours à compter du déménagement. Dans la plupart des communes, l’annonce doit être faite personnellement. Munissez-vous des documents suivants :
      • Acte d’origine, individuel ou de couple. L’acte d’origine vous sera remis par votre ancienne commune de domicile. Vous pouvez demander un nouvel acte d’origine auprès de l’office d’état civil de votre nouvelle commune de domicile.
      • Eventuellement carte d’assurance-maladie ou certificat d’assurance-maladie de votre police d’assurance actuelle.
         
    • Communication du changement d’adresse. Celui ou celle qui déménage dans la même commune informe le contrôle des habitants de son changement d’adresse. Les autres personnes à informer du changement d’adresse (amis, connaissances, proches, banques, assurances, abonnements de journaux, etc.) dépendent de la situation personnelle. Pour que les lettres et les colis envoyés par erreur à l’ancienne adresse soient automatiquement réexpédiés vers le home, une annonce de déménagement avec demande de réexpédition doit être faite auprès de la Poste.
       
    • Opérateur téléphonique / Billag. Le déménagement doit être annoncé assez tôt, c’est-à-dire quelques semaines à l’avance à l’opérateur téléphonique (Swisscom, Sunrise, UCP). De cette manière, on s’assure de pouvoir conserver son numéro du réseau fixe. Chez un grand nombre d’opérateurs, le déménagement peut être annoncé en ligne. Le service de maison de l’EMS vous soutiendra volontiers dans cette démarche. Il en va de même pour Billag, qui prélève la redevance radio et TV (voir également question : « Dois-je également payer la redevance Billag pour la radio et la télévision dans le home ? »)
       
    • Assurances.
      Lors de l’entrée dans un EMS, il convient de contrôler toutes les polices d’assurance. L’assurance inventaire du ménage peut généralement être réduite, si on déménage d’une maison dans une chambre, où il y aura moins d’objets à assurer. On contrôlera également si l’assurance RC privée couvre les dommages occasionnés par des personnes souffrant de démence sénile. Concernant l’assurance protection juridique, on tiendra compte du fait que de nombreuses sources de litige, p. ex. avec le bailleur ou l’employeur, disparaissent.
       
    • Conseils financiers. Le séjour dans un EMS, avec ses prestations de soins et d’accompagnement 24 heures sur 24, est onéreux. Seule une partie des coûts sont pris en charge par l’assurance-maladie et les pouvoirs publics (voir également question « Quels sont les coûts résultant d’un séjour dans un home et qui prend en charge les différents coûts ? »). Celui ou celle qui n’est pas en mesure de prendre en charge la part privée de ces coûts peut solliciter une aide correspondante (voir question : « Dans quelle mesure la fortune individuelle est-elle prise en compte pour le calcul du prix ? »). Pour bénéficier de cette aide, il faut déposer une demande. L’institution vous apportera son soutien pour compléter les formulaires nécessaires.

    Liens

    Beobachter Online. (2017). Diese Versicherungen müssen mit ins Altersheim (en allemand uniquement).
    Annonces de départ et d’arrivée auprès de la commune de domicile, portail d’informations ch.ch
    Réexpédition du courrier à la nouvelle adresse et annonce de déménagement

    Annoncer un déménagement ou un changement d’adresse à votre opérateur téléphonique

    Swisscom
    Sunrise
    UPC

    Fermer
  • Quel est le déroulement idéal du processus de décision pour la recherche d’un home ?

    Le processus de décision pour la recherche d’un home est réussi si les personnes concernées sont satisfaites de leur choix. Cela peut être influencé ...

    Le processus de décision pour la recherche d’un home est réussi si les personnes concernées sont satisfaites de leur choix. Cela peut être influencé positivement par une planification précoce et globale. Cela concerne également les proches, qui souffrent souvent de sentiments de culpabilité lorsqu’ils doivent se résoudre à demander l’entrée dans un home (voir également les questions « Comment gérer les sentiments de culpabilité, lorsque j’inscris un proche dans un home ? » et « Puis-je décider de l’entrée dans un home pour un proche souffrant de démence sénile ? »).

    Comme le montrent plusieurs études scientifiques, il est important que la personne concernée ait la possibilité de participer à la décision et d’exercer son autodétermination. Selon une étude de 2005, dans le cadre de laquelle on a interrogé des personnes sur une liste d’attente d’un home de la ville de Zurich, l’autodétermination est « une valeur élevée (…), qui accompagne également la décision d’entrer dans un home. Les personnes sur la liste d’attente sont des hommes et des femmes qui veulent continuer de maîtriser leur vie, malgré une fragilité croissante. Dans la perspective d’une péjoration de leur état de santé et d’un besoin accru d’assistance, l’inscription dans un home représente une mesure active pour l’optimisation des conditions de vie, cette mesure permettant à son tour une autodétermination à plus long terme » (Zwiggi/Schelling, 2005, p. 9).

    Idéalement, le processus d’information et de planification concernant l’habitation et la vie à un âge avancé doit commencer le plus tôt possible – et peut donc durer plusieurs années. De cette manière, on a assez de temps pour étudier les différentes formes d’habitation et les offres ambulatoires et stationnaires, et réfléchir aux formes qui conviennent le mieux, en fonction de la situation. Une raison supplémentaire de s’y atteler assez tôt est le fait que l’entrée dans un home peut être soumise à un temps d’attente (voir également la question « Quelles sont les formes d’habitation et d’accompagnement qui existent ? »).

    Parlez également de vos possibilités et de vos attentes avec votre médecin et vos proches. Et allez voir les différentes offres, parlez avec les responsables des institutions qui vous intéressent et étudiez calmement les brochures, sites Internet, etc. Une fois que vous vous êtes décidé pour un home, fixez un rendez-vous avec l’institution en question pour vous informer des prochaines démarches (voir également la question « Quelles sont les démarches administratives à effectuer avec le home avant d’entrer dans celui-ci ? »).

    Pour de nombreuses questions liées à l’habitation à un âge avancé, Pro Senectute offre son soutien avec un réseau de 130 centres de conseil dans toute la Suisse. Des informations et des moyens auxiliaires pour la préparation de l’entrée dans un home sont disponibles sur les sites Internet aussi bien de Pro Senectute que des différentes associations cantonales de CURAVIVA Suisse. Enfin, l’administration de votre commune ou le département compétent de l’administration de votre canton de domicile peuvent également vous renseigner sur les différentes offres et services de conseil (voir également les questions « Où puis-je me faire conseiller sur le financement, l’organisation, l’inscription / le désistement et la procédure pour l’entrée dans un home ? » et « Quels sont les centres de conseil existants, et pour quels domaines ? »).

    Liens 

    Zwinggi, Susanne; Schelling, Hans Rudolf. (2005). Warum ins Heim? Motive für den Eintritt ins Altersheim. Befragungsstudie im Auftrag der Altersheime der Stadt Zürich AHZ und der Beratungsstelle Wohnen im Alter WiA. Kurzbericht. Universität Zürich, Zentrum für Gerontologie. (Seulement en allemand)
    Pro Senectute Info, Nous vous aidons à bien vieillir
    Pro Senectute bureaux de consultation, consultation sociale gratuite
    Associations cantonales de CURAVIVA Suisse

    Pour en savoir plus 

    Mischke, Claudia; Koppitz, Andrea; Dreizler, Jutta; Händler-Schuster, Daniela; Kolbe, Nina. (2015). Eintritt ins Pflegeheim: Das Erleben der Entscheidung aus der Perspektive der Pflegeheimbewohnerinnen und Pflegeheimbewohner. In QuPuG – Journal für qualitative Forschung in Pflege- und Gesundheitswissenschaft (H1/J2015), S. 72–81. (Seulement en allemand)

    Fermer
Zu Desktop-Ansicht wechseln Zu Mobile-Ansicht wechseln